"Métro Stanislas" : le lapsus de Nicolas Sarkozy sur le camp de migrants parisien

DirectLCI
FOURCHELANGUE - Sur la chaîne Public Sénat, Nicolas Sarkozy a évoqué le camp de migrants du "métro Stanislas", à Paris.

Le lapsus de Nicolas Sarkozy n'a pas échappé au Lab d'Europe 1. Invité ce mardi 8 novembre de Public Sénat, l'ancien chef de l'État est revenu sur le camp de migrants à Paris : "Pour moi, le premier problème de la France, c'est un problème d'autorité. Un jour, on vous occupe la place de la République, un jour il y a 3000 migrants en situation irrégulière sous le métro Stanislas". 

Le métro Stanislas ? On a eu beau chercher, on a rien trouvé sous ce nom dans la capitale. On a bien trouvé une rue Stanislas, dans le 6ème arrondissement de Paris, le collège Stanislas, un établissement huppé de la rive gauche, mais rien sur le métro Stanislas. Nicolas Sarkozy faisait sans aucun doute référence au métro Stalingrad. Jusqu'à son démantèlement vendredi 4 novembre, un camp de près de 3 800 migrants se trouvait sur la place du même nom, sous le métro aérien et rue de Flandres, dans les 10è et 19è arrondissement de Paris. 


En plateau, personne ne relève l'erreur du candidat de la primaire à droite qui poursuit : "Les pauvres ! Mais enfin, pensez aux gens qui y habitent. Ce n'est quand même pas admissible." Mais certains twittos  n'ont pas tardé à réagir. 

En vidéo

A Stalingrad, les autorités espèrent évacuer 2500 migrants ce vendredi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter