Michel Rocard, l'anticonformiste

DirectLCI
Michel Rocard a souvent été qualifié d’anticonformiste, d’abord parce qu’il ne voulait être rattaché à aucune idéologie et ensuite parce qu’il est sorti des voies toutes tracées. Il voulait rénover la gauche et n'a pas hésité à dénoncer la stratégie de François Mitterrand en 1978, alors premier secrétaire du PS. La guerre des deux gauches débute alors sur fond de relations tendues avec celui qui sera son président en 1988. Après avoir été "viré" selon ses termes, il attendra deux ans après la mort du premier président de gauche avant de déclarer : "Mitterrand n'était pas un honnête homme".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter