Michel Rocard, ou le charme des perdants dans la conquête du pouvoir

Politique
DirectLCI
Michel Rocard, mort le samedi 2 juillet à l’âge de 85 ans, avait rêvé d’un destin présidentiel. Il n’y sera parvenu. Pour celui qui s’est évertué à faire bouger les lignes du Parti socialiste, la popularité ne fait pas l’élection. Une leçon politique qu’il a souvent répété à ses héritiers : Manuel Valls et Emmanuel Macron.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter