Migrants, impôts, Syrie : les principales annonces de François Hollande

Migrants, impôts, Syrie : les principales annonces de François Hollande

DirectLCI
CONFÉRENCE DE PRESSE – Lors de son 6e passage devant les journalistes depuis son élection en mai 2012, le président a annoncé que la France allait accueillir 24.000 réfugiés. En Syrie, des survols de reconnaissance seront effectués, en vue d'éventuelles frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique.

Entre le chômage, les baisses d'impôts, l'afflux de réfugiés et la lutte contre Daech, la rentrée est bien chargée pour François Hollande et son gouvernement. Très bas dans les sondages, le président de la République a profité de sa 6e conférence de presse, assez brève, pour faire quelques annonces fortes. Les voici :

Paris et Berlin se sont mis d'accord pour la mise en place d'un système permanent et obligatoire d'accueil de réfugiés entre les Etats-membres. La France, "disposée à prendre sa part", accueillera ainsi 24.000 réfugiés. Ce plan sera soumis au prochain conseil des ministres de l'Intérieur, et s'il est repoussé, François Hollande assure qu'il sera présenté au Conseil européen. Des centres de contrôle seront établis aux frontières de l'Europe pour identifier ceux pouvant revendiquer le droit d'asile. Les autres seront renvoyés dans leur pays.

À LIRE AUSSI >> Drame des migrants : et moi, comment puis-je concrètement les aider ?

La France va, dès demain, mener des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie, en vue d'éventuelles frappes aériennes et pour "déterminer ce qui se prépare" contre La France. Ces vols seront effectués en concertation avec la coalition. Le Parlement sera également informé. En revanche, "il serait inconséquent et irréaliste d'envoyer des troupes françaises au sol en Syrie", a indiqué François Hollande.

EN SAVOIR + >> Intervention militaire en Syrie : en France, qui dit oui, qui dit non

Plus de 2 milliards d'euros seront consacrés à la baisse d'impôts. Environ 8 millions de foyers seront concernés. Cette baisse sera "financée par des économies" car "on ne peut pas financer une baisse des impôts par une hausse des taxes", explique François Hollande.

EN SAVOIR + >> Une baisse d'impôts pour 2016 "quoi qu'il arrive", promet Hollande

"C'est sur la question des financements que tout va se jouer", estime le Président au sujet de la conférence sur le climat, la COP 21, qui se tiendra à Paris en décembre. Il veut ainsi un "préaccord" sur les financements pour éviter un échec de la COP 21.

EN SAVOIR + >> "Les mots ne suffisent plus", prévient Nicolas Hulot

François Hollande souhaite adapter le Code du travail à "la réalité des entreprises". Ce dernier sera donc réformé et une loi sera présentée au Parlement en ce sens. "Une fois que des garanties ont été posées (Smic, temps de travail, CDI), nous pouvons ouvrir des négociations au sein des branches professionnelles pour davantage de souplesse, pour libérer des initiatives, c'est ce que nous allons proposer, indique le Président. On va ouvrir largement le champ du dialogue social. Le Code du travail sera bien adapté à la vie des entreprises, et au bénéfice des salariés."

À LIRE AUSSI >> 35 heures : recadré par Valls, Macron rectifie le tir

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter