Mobilisation des jeunes contre la loi Travail : ce qu'en pensent les Français

Politique
DirectLCI
SONDAGE EXCLUSIF – Alors que Manuel Valls reçoit à nouveau les organisations de jeunesse ce lundi, notre sondage OpinionWay-metronews-LCI interroge les Français sur le mouvement contre la loi Travail qui a pris de l'ampleur dans le pays. "Comprendre" ou "soutenir", ce n'est pas la même chose.

Le mouvement "Nuit Debout" qui a pris forme il y a dix jours sur la place de la République, à Paris, s'étend désormais à une soixantaine de villes en France. Au cœur de cette mobilisation contre la loi Travail, depuis un mois : la jeunesse. Début mars, les Français, interrogés par notre sondage, s'étaient déjà montrés largement favorables à une refonte du texte polémique .

Que pensent-ils aujourd'hui de cette mobilisation des jeunes, dont les organisations représentatives rencontreront à nouveau Manuel Valls ce lundi ? D'après notre sondage OpinionWay pour metronews et LCI, les Français appréhendent le mouvement de façon très positive. Ils sont ainsi 64 % à le "comprendre", en particulier chez les sympathisants du fondateur du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon (92 %), et de la présidente du Front national, Marine Le Pen (70 %). Ceux qui ont voté pour François Hollande en 2012 sont également 64 % à comprendre le mouvement des lycéens et des étudiants. En revanche, les anciens électeurs de François Bayrou et de Nicolas Sarkozy sont plus en retrait, avec respectivement 52 % et 45 % à prêter une oreille bienveillante à la mobilisation.

Le soutien est plus timide

Comprendre, ce n'est pas forcément cautionner. Ainsi, 53 % des Français interrogés disent "soutenir" le mouvement, contre 45 % qui affirment ne pas le soutenir. Là encore, ce sont les sympathisants de Jean-Luc Mélenchon (86 %) et de Marine Le Pen (67 %) qui sont prêts à épauler les revendications des organisations lycéennes et étudiantes. Ceux qui se sont tournés vers François Hollande en 2012 sont un peu plus partagés (50 %), tandis que les électeurs centristes et de droite se montrent beaucoup plus réfractaires (32 % des soutiens de François Bayrou ne soutiennent pas, 36 % de ceux de Nicolas Sarkozy).

Ce qui donne malgré tout une opinion publique plutôt favorable, globalement, à la contestation du projet de réforme du Code du travail. La pétition lancée il y a plus d'un mois contre la loi Travail a recueilli à ce jour près de 1.3 million de signatures .

A LIRE AUSSI

>>
Loi Travail, retraites, CPE, mariage gay : quand la France descend dans la rue
>>
Loi Travail : de nombreux heurts en marge des manifestations à Paris, Rennes et Nantes >> Mobilisation contre la loi Travail : au fait, qu'a fait Hollande pour la jeunesse ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter