MoDem : Bayrou exige la démission de son vice-président, accusé d'exhibition sexuelle

Politique
EXHIBITION PRÉSUMÉE - François Bayrou, président du MoDem, a appelé Robert Rochefort pour lui demander de quitter la porte du mouvement. Le vice-président du parti centriste a été surpris en train de se masturber dans un magasin à proximité de mineures. Des faits qu'il a avoués, avant de se rétracter.

"Cette histoire est folle. Si elle est vraie, elle est grave". Ces mots, prêtés à François Bayrou par son entourage, reflètent la colère noire du président du MoDem, au lendemain de la révélation de l'interpellation de Robert Rocherfort pour exhibition sexuelle présumée. Le président du MoDem a donc demandé à son vice-président de "démissionner de ses fonctions au sein du mouvement", a précisé ce samedi 3 septembre à l'AFP l'entourage du maire de Pau, confirmant une information de RTL.

Des aveux puis des rétractations

 L'eurodéputé Robert Rochefort, 60 ans, a été interpellé mercredi après avoir été surpris dans Castorama à Vélizy (Yvelines) en train de se masturber, à proximité de jeunes filles mineures. Pour ces faits présumés, l'ancien président du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CREDOC) risque une amende et pourrait faire l'objet d'une injonction de soins.

Des faits que Robert Rochefort a reconnus en garde à vue, avant de se rétracter ce vendredi soir, affirmant à BFMTV.com avoir "paniqué" et lâché des aveux par peur de "passer la nuit en garde à vue". Pour ces aveux, l'eurodéputé devrait éviter un procès, en vertu de la procédure du plaider coupable. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter