Morano et la France "pays de race blanche" : un ultimatum de 24 heures fixé pour des excuses

Politique
Nicolas Sarkozy aurait sommé mardi Nadine Morano de s'excuser sous peine de voir son investiture pour les régionales en Meurthe-et-Moselle d'ici 24 heures. Daniel Fasquelle, le député les Républicains du Pas-de-Calais, a reconnu au micro de LCI qu'un ultimatum avait été fixé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter