Mort de VGE : Macron décrète une journée de deuil national le 9 décembre

Mort de VGE : Macron décrète une journée de deuil national le 9 décembre

HOMMAGE - Au lendemain de la mort de Valéry Giscard d'Estaing, le président Emmanuel Macron a salué la mémoire d'une "figure centrale" de la France. Il a décrété un jour de deuil national mercredi 9 décembre.

"Il aura été une figure centrale de l'histoire de notre République." Au lendemain de la disparition de Valéry Giscard d'Estaing, qui s'est éteint mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans des suites du Covid-19, Emmanuel Macron a rendu hommage au troisième président de la Ve République, qui a occupé l'Élysée de 1974 à 1981. "Le président Valéry Giscard d'Estaing a quitté hier le pays qu'il a aimé et le peuple qu'il a servi. Il part en des temps tourmentés, victime à son tour de ce mal contre lequel nous luttons et a bouleversé le monde", a déclaré le chef de l'État, jeudi 3 décembre, en préambule de son allocution télévisée.

Le président Macron a décrété dans la foulée un jour de deuil national le mercredi 9 décembre. "Par pudeur, Valéry Giscard d'Estaing ne souhaitait pas que soit organisé un hommage national", a-t-il précisé, contrairement à celui qui avait été organisé pour un de ses prédécesseurs, Jacques Chirac, décédé le 26 septembre 2019. "Ces obsèques se dérouleront donc dans l'intimité familiale. En accord avec son épouse, ses enfants et petits-enfants, à qui je veux dire notre amitié et notre respect, je décréterai un jour de deuil national le mercredi 9 décembre. Les Français qui le souhaitent pourront écrire quelques mots d'hommage dans nos mairies et, à Paris, au musée d'Orsay, ce haut lieu de culture que nous lui devons."

Toute l'info sur

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à l'âge de 94 ans

L'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing est mort

Dans son adresse aux Français, il a rappelé le parcours de "VGE", "d'abord ministre du général De Gaulle puis de George Pompidou", devenu Président à 48 ans, "soutenant un projet de modernisation à un rythme sans précédent". "J'appartiens à une génération qui est née sous sa présidence et qui, sans doute, n'a pas toujours mesuré à quel point Valéry Giscard d'Estaing avait, pour elle, changé la France", a témoigné Emmanuel Macron, né en 1977, trois ans après l'entrée de Giscard à l'Élysée.

Si nos vies sont plus libres, c'est aussi à son courage et à son audace que nous le devons- Emmanuel Macron, président de la République

"Si notre société s'est modernisée, s'est ouverte, si nos vies sont plus libres, c'est aussi à son courage et à son audace que nous le devons", a salué l'actuel chef de l'État, citant pêle-mêle "la défense des femmes et leur promotion à de hautes responsabilités, le divorce par consentement mutuel, la majorité civile à 18 ans, l'interruption volontaire de grossesse, l'intégration de ceux des notres qui sont en situation de handicap". "Il a fait entrer la France dans une modernité sociale, institutionnelle mais aussi dans une Europe en plein élan, dans une mondialisation en plein essor qui vivait déjà ses premiers déséquilibres", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Cette Europe, à laquelle VGE, Européen convaincu, s'était engagé à "donner l'idéal et la volonté qui lui ont souvent manqué", saluera aussi sa mémoire en début d'année prochaine, a annoncé Emmanuel Macron. "Le 2 février prochain, jour de sa naissance, un hommage solennel sera organisé au Parlement européen de Strasbourg", a indiqué le président de la République. "Au moment où se tourne, avec la mort du président Giscard d'Estaing, une page de l'Histoire de notre pays, soyez sûrs que je mettrai avec vous tout en œuvre pour faire vivre cette flamme du progrès et de l'optimisme qui ne cessa de l'animer."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : "Le masque artisanal fabriqué chez soi n’offre pas nécessairement toutes les garanties nécessaires", souligne Olivier Véran

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter