Moscovici fait la leçon à la France: le meilleur des déclarations politiques du dimanche

Moscovici fait la leçon à la France: le meilleur des déclarations politiques du dimanche
Politique

PETITES PHRASES – Comme chaque dimanche, les personnalités politiques se bousculent dans les médias. Retrouvez leurs principales déclarations de ce dimanche 21 décembre.

Un dernier passage dans les médias avant 2015. Les personnalités politiques ont réagi à l'actualité dimanche. Attaque de policiers dans un commissariat de Joué-lès-Tours, avancement de la date des élections régionales, travail dominical, légalisation du cannabis, etc. de nombreux sujets ont été évoqués. Metronews a sélectionné les principales déclarations de ce dimanche 21 décembre.


Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques, "BFM Politique" (BFM TV/RMC/Le Point) :

Sur le besoin de réformes en France : "La France est un pays qui a des forces énormes mais (...) qui a besoin de réformes manifestes et majeures" (…) "Il faut un agenda de réformes qui soit continu et très ambitieux car la France est un pays qui a décroché en compétitivité" (…) "Je souhaite que le gouvernement réussisse mais aujourd'hui l'objectif budgétaire n'est pas rempli".

Sur la situation économique en Europe : "L'Europe est en train de sortir de la crise mais on ne peut pas se contenter ni en France, ni en Europe, d'avoir 1% de croissance" (…) "Les Européens doivent revenir en première division".

Sur le travail dominical : "Je me dis que la vie politique française me manque peu (…) La seule question qui doit être posée c'est 'est-ce que ça marche?' (…) Non ce n'est pas un débat de civilisation ! Non ce n'est pas une querelle idéologique !"

Sur son déplacement en Grèce et les critiques formulées par certains socialistes : "Franchement, ils ont dit n'importe quoi (…) Ils m'ont prêté des prises de position que je n'ai pas eues (…) Ils ne sont pas non plus toujours bien informés".

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, TF1 :

Sur l'assaillant des policiers de Joué-lès-Tours : "C'était un jeune homme mystérieux. Il n'était pas connu pour avoir participé à des actions terroristes, c'était un délinquant".

Sur les filières djihadistes : "Nous avons décrété la mobilisation générale contre le djihad" (...) Plus d'une centaine de procédures judiciaires contre des personnes impliquée dans le djihad sont en cours (...) 13 filières djihadistes ont été démantelées".

Christian Jacob, député UMP, "Le Grand Rendez-vous", (Europe 1/i-TELE/Le Monde) :

Sur la résiliation des contrats passés avec les concessionnaires autoroutiers : "C'est de la folie, est-ce qu'on est capable de sortir 20 milliards d'euros aujourd'hui ? C'est d'un ridicule de sortir ce genre de proposition!"

Sur un éventuel avancement de la date des élections régionales : "C'est le fait du prince. Qu'est-ce que c'est ce Président de la République qui au gré des sondages au gré de son humeur du matin, décide de changer les dates d'élection? (…) "C'est affligeant".

Rama Yade, vice-présidente de l'UDI, Radio de la Communauté juive :

Sur la légalisation du cannabis proposée Terra Nova : "Je trouve ça totalement stupide. C'est-à-dire que l'Etat s'enrichirait finalement avec l'argent de la drogue. Je trouve ça immoral et hypocrite" (…) "En plus le cannabis, on peut m'expliquer tout ce qu'on veut, c'est nocif pour la santé; on ne peut pas m'expliquer que le cannabis c'est bon pour la santé".

Jean-Vincent Placé, sénateur EELV, "Le Grand Jury" (RTL, Le Figaro, LCI) :

Sur l'aéroport Notre-Dame-des-Landes : "Je suis opposé à tous les grands projets inutiles (…) Le propos de Manuel Valls me paraît en contradiction avec la parole présidentielle".

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, "Tous politiques" (France Inter) :

Sur la questions des notes : "Il ne s'agit pas de supprimer les notes, on a besoin d'un indicateur".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent