Mosquée de Strasbourg : "Aucune décision n’a été vraiment assumée" par la municipalité, tance Schiappa

Mosquée de Strasbourg : "Aucune décision n’a été vraiment assumée" par la municipalité, tance Schiappa

POLÉMIQUE - Invitée de LCI, la ministre chargée de la citoyenneté s’est réjouie que la demande de subvention ait été retirée par l’association d’origine turque Miliî Görüs mais a regretté que la décision ne soit pas venue de la mairie de Strasbourg.

Strasbourg ne financera pas en fin de compte le projet de construction d’une mosquée, qui a provoqué un tollé dans la classe polémique. Invitée de LCI ce vendredi 16 avril, Marlène Schiappa a d’abord salué l’annonce formulée par la maire écologiste Jeanne Barseghian dans les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA). 

"Je me réjouis sur le fond que ces 2,5 millions d’euros, qui représentent des places en crèche, n’aillent pas financer une association qui promeut l’islam politique", a déclaré Marlène Schiappa, avant de s’en prendre ensuite au comportement adopté par la municipalité. "Quelle lâcheté du début à la fin par la mairie de Strasbourg. Il n’y aucune décision qui n’a été vraiment assumée. C’est l’association elle-même qui finalement décide de ne pas demander de subvention."

Toute l'info sur

L'interview Politique

Un refus de signer la charte de l'islam

En effet, les "porteurs du projet" de la nouvelle mosquée de Strasbourg ont retiré leur demande de subvention municipale, constatant "le besoin de consolider leur plan de financement", selon la maire. "Les politiques ne sont pas là pour subir face aux offensives de l’islam radical", a poursuivi la ministre, tandis que la mairie et l’État se sont engagés dans un bras de fer depuis le vote le 22 mars dernier du conseil municipal d'une délibération actant le "principe" d'une subvention de plus de 2,5 millions d'euros destinée au chantier de la mosquée, un projet porté par la Confédération islamique Millî Görüs (CIMG). 

Un tel projet est possible en Alsace, où l'Église et l'État ne sont pas séparés et où le droit local autorise les collectivités à financer la construction d'édifices religieux.

Pour Marlène Schiappa, il est reproché à cette association, d’origine turque et gérant plus de 500 mosquées en Europe, "ses accointances avec les sphères d’Erdogan mais surtout d’avoir refusé de signer la charte pour l’islam en France, qui a été créée et ratifiée par des fédérations musulmanes. Elle refuse de signer un document disant que les lois de la République prévalent sur les lois religieuses. C’est cela l’islam politique." C’est aussi l’argument qui a été défendu par Gérald Darmanin pour s’opposer à la municipalité sur ce sujet. 

Lire aussi

La charte des principes de l’islam de France, adoptée en janvier dernier, clame la "compatibilité" de l'islam avec les valeurs de la République et rejette les "courants extrémistes". En janvier, l'association Millî Görüs, mais aussi le Comité de coordination des musulmans turcs de France et le mouvement Foi et Pratique, proche des prédicateurs rigoristes du Tabligh, ont refusé, au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM), de signer cette charte. 

Pour autant, Marlène Schiappa n’a pas considéré ce vendredi que Millî Görüs devait être interdite, au nom de la liberté de culte. Mais qu’"entre l’interdire et la financer, il y a peut-être une marge". 

Découvrez l'interview de Marlène Schiappa dans notre podcast "Expertes à la Une"

Écoutez cet épisode et abonnez vous via votre plateforme d'écoute préférée :

- Sur APPLE PODCAST

- Sur DEEZER

- Sur SPOTIFY

« EXPERTES A LA UNE » part à la rencontre de CELLES qui ont des choses à dire.  Leur parole ne sera pas interrompue par le son d’une voix plus forte ou plus grave. Les Expertes seront à l’honneur dans ce podcast car le savoir ne doit pas se  résumer à une moitié de l’Humanité. Les invitées sont des femmes légitimes dans leurs domaines de compétence, leur voix doit être entendue. Parfois trop invisibles, je plonge dans chaque épisode au cœur de leur univers intime ou professionnel, sous la forme d’une conversation pour les mettre dans la lumière.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Tensions à Jérusalem, frappes sur la bande de Gaza : Washington condamne "une escalade inacceptable"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.