Polémique sur la mosquée de Strasbourg : EELV menace de poursuivre Darmanin et Schiappa en diffamation

Polémique sur la mosquée de Strasbourg : EELV menace de poursuivre Darmanin et Schiappa en diffamation

RELIGION - Accusé de flirter avec l'islam radical par Gérald Darmanin et Marlène Schiappa après que la maire de Strasbourg a accordé une subvention pour construire une mosquée soutenue par une association pro-turque, EELV menace de les poursuivre en diffamation.

Le ton monte entre la majorité et Europe Ecologie-Les Verts. Tout a débuté mercredi 24 mars, lorsque le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a accusé la maire EELV de Strasbourg, Jeanne Barseghian, de "financer une ingérence étrangère sur le sol" français, après que la ville a accordé une subvention à la construction d'une mosquée soutenue par une association pro-turque. Sa collègue Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, ajoutait ensuite que "les maires du parti EELV sont sur une pente très glissante vis-à-vis de l’islamisme radical" et que les écologistes "flirtent de plus en plus dangereusement avec les thèses de l’islamisme radical".

Inadmissible pour le secrétaire général du parti EELV Julien Bayou. "Je demande solennellement à ces deux ministres des excuses ou à leur Premier ministre de les recadrer. Et à défaut nous porterons plainte pour diffamation et ils seront mis en examen", a-t-il déclaré ce jeudi sur Radio classique.

Mercredi déjà, les écologistes avaient dénoncé dans un communiqué la virulence de la majorité à son égard, listant les précédentes attaques sur le menu unique sans viande à la cantine ou le Tour de France. "Une énième fois, les écologistes sont la cible d’une cabale médiatique orchestrée par le parti de la majorité, qui, fébrile à l’approche d’échéances électorales, n’hésite pas à diffamer ses opposants politiques et à chercher à les discréditer", lisait-on.

Une "négation du débat démocratique"

Selon Julien Bayou, "il n’est pas possible aujourd’hui de profiter de sa position de ministre pour diaboliser ses adversaires – peut-être parce qu’ils sont en dynamique -, c’est la négation du débat démocratique". Il a précisé à l’AFP que la maire de Strasbourg avait reçu des menaces de mort depuis cette polémique.

Lire aussi

EELV a reçu le soutien de plusieurs personnalités à gauche. Ian Brossat, adjoint PCF à la mairie de Paris, a dénoncé les "attaques odieuses de la part du gouvernement" : "Comment les macronistes peuvent-ils en permanence en appeler au barrage républicain tout en rejetant l’opposition de gauche et écolo hors du champ républicain ?" David Belliard, adjoint EELV à la mairie de Paris, a constaté "une complicité entre LaREM et l’extrême droite". En revanche, la maire PS de la capitale Anne Hidalgo a estimé qu'elle n'aurait pas subventionné la mosquée car "une association qui ne se reconnaît pas dans la laïcité ou dans les valeurs de la République, c’est un problème"

Découvrez le podcast de l'émission "Brunet Direct" consacré à la construction de la mosquée de Strasbourg

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

EN DIRECT - Week-end de l'Ascension, vaccin AstraZeneca... l'appel de Jean Castex

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.