La mairie de Paris consacre-t-elle vraiment 23 millions d'euros par an à son "budget voiture" ?

Au total, 2.500 véhicules composent la flotte de la municipalité.
Politique

À LA LOUPE – Si elle est élue maire de Paris, Agnès Buzyn entend réduire les dépenses de fonctionnement de la municipalité. Elle fustige notamment un "budget voiture" de 23 millions d'euros et 500 véhicules de fonction. Une grosse approximation.

Prônant une gestion raisonnée des ressources, Agnès Buzyn a défendu mercredi soir sur France Info une réduction des dépenses réalisées par la mairie de Paris. Si elle est élue le 28 juin, elle entend ainsi réaliser une série d'économie et en a présenté une partie lors du débat qui l'a opposée à Anne Hidalgo et Rachida Dati.

 

"Il y a trop de voitures de fonction", a assuré la candidate investie par LaRem. "Vous avez 500 voitures dans le parc de la ville, vous avez un budget de voiture de 23 millions d'euros, je pense qu'on peut ralentir cela", estime-t-elle, sans expliquer plus en détail combien elle souhaiterait économiser en réduisant les dépenses dans ce domaine.

Une méconnaissance de la flotte municipale

Dans ses explications, Agnès Buzyn effectue une première confusion en évoquant des véhicules de fonction. En effet, depuis 2010 et sous l'impulsion de Bertrand Delanoë, Paris ne compte plus de voitures de fonction, avec des chauffeurs qui seraient attitrés pour telle ou telle personne. Désormais, on compte en effet des véhicules de services, une évolution qui n'est pas uniquement sémantique.

Libération souligne en effet que "la distinction est d’importance puisque dorénavant, les élus ne peuvent plus faire usage de leurs véhicules en dehors de leur temps de travail, durant leurs congés ou encore pendant les week-ends. Les véhicules de service sont exclusivement destinés aux déplacements professionnels, avec une tolérance pour les trajets domicile-travail."

Lire aussi

L'autre confusion de la candidate concerne la composition de la flotte municipale. Au total, ce parc est composé d'environ 2500 véhicules, parmi lesquels des utilitaires, des deux-roues motorisés, ou mais aussi les poids lourds et une flotte de plus de 500 vélos (mécaniques et électriques). Figurent aussi 470 véhicules légers, qui rappellent les "500 voitures" évoquées par Agnès Buzyn. Mais il faut préciser que ces derniers ne servent pas à transporter les élus au quotidien. 

Ce sont en effet de petites voitures siglées "mairie de Paris" qui arpentent la ville, conduites par une partie des 52.000 agents municipaux que compte la capitale. Ces voitures sont utilisées "afin de transporter du matériel, mais aussi parfois pour des interventions en urgence", souligne la mairie. "Notamment pour les agents des espaces verts, de la propreté, de la sécurité, etc."

60 berlines et un coût plus modeste

Lorsqu'il s'agit de transporter des élus ou des personnalités, la municipalité a toutefois recours à des véhicules d'un standing supérieur. Elle compte ainsi 60 berlines, qui effectuent à l'année un peu plus de 18.000 trajets. Le Parisien précise que ces voitures sont mises "au service d'environ 150 ayants droit, parmi lesquels des élus (maires d'arrondissements, présidents de groupe, adjoints), une soixantaine de hauts fonctionnaires (directeurs, sous directeurs) ou des agents handicapés."

Le coût avancé par Agnès Buzyn apparaît lui aussi largement surévalué. Le "budget voiture" évoquée par l'ancienne ministre de la Santé n'est en effet pas de 23 millions d'euros pour 500 véhicules, mais de 34 millions d'euros (en 2018), pour 2.500 véhicules, sans distinction sur leur utilisation.

Lorsque l'on se penche en détail sur les voitures de service destinées au transport d'élus ou de hauts fonctionnaires - les fameuses 60 berlines -, le coût annuel se révèle plus raisonnable. La municipalité indique en effet que la facture se chiffre à 4 millions d'euros, comprenant notamment "les salaires des chauffeurs, les coûts d’entretien ou le carburant". 

Il est donc faux d'indiquer comme le fait Agnès Buzyn que la mairie de Paris compte 500 véhicules de fonction. Les voitures destinées au transport des élus et des personnalités (60 berlines), sont en effet des voitures de service, dont le coût annuel est presque 6 fois inférieur à celui indiqué par la candidate de LaRem. Il faut toutefois souligner que si l'on observe la flotte municipale dans son ensemble, comprenant notamment les utilitaires, la facture annuelle dépasse les 34 millions d'euros pour un total de plus de 2.500 véhicules. 

Toute l'info sur

À la loupe

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent