Municipales : circulation automobile, rénovation urbaine et sécurité, sujets forts de la campagne à Toulouse

Municipales : circulation automobile, rénovation urbaine et sécurité, sujets forts de la campagne à Toulouse

LCI VOUS ÉCOUTE - A l’approche des municipales, LCI.fr s’associe à monaviscitoyen.fr pour se mettre à l’écoute des électeurs et vous faire vivre la dernière ligne droite de la campagne. Aujourd'hui, immersion à Toulouse.

Jean-Luc Moudenc va-t-il rempiler à Toulouse ? Le maire sortant LR, soutenu par LaREM, aborde cette campagne en position de favori malgré la concurrence annoncée d’un candidat Modem, Franck Biasotto. D'autant que la gauche apparaît toujours plus divisée, l’ancien maire Pierre Cohen (2008-2014), investi par Générations, ayant annoncé sa candidature courant décembre, face à la liste de Nadia Pellefigue (PS-PCF-PRG) et à celle d'Antoine Maurice (EELV-LFI, sous l'égide du collectif Archipel Citoyen). Dans ce contexte, la campagne se joue sur plusieurs thèmes forts : l'environnement, la sécurité, le social et l'emploi. 

Quant aux Toulousains, que pensent-ils de leur ville ? Quelles sont à leurs yeux les priorités du prochain mandat ? Pour y voir plus clair, LCI est partenaire de la plateforme Mon avis citoyen, qui leur donne la parole en temps réel et de façon ouverte, et dont le “Manifeste” est à consulter ici. En voici un rapide aperçu, sur la base de près de quelque 300.000 contributions collectées sur l’ensemble du territoire de cette métropole. 

Lire aussi

La circulation automobile aux premières loges

Parmi les principaux atouts identifiés par les contributeurs de cette plateforme figurent en premier lieu le cadre de vie, les loisirs et les activités culturelles. 

Inversement, plusieurs faiblesses sont mises en avant. La première concerne la propreté, un thème récurrent dans l'ensemble des grandes métropoles. "Dépotoirs sauvages", "nettoyage des trottoirs" et incivilités sont relayés dans les verbatims des habitants.  

La seconde faiblesse remontée concerne la circulation automobile, dans une ville où la piétonnisation du centre figure parmi les enjeux des prochaines années. "Circulation difficile", "pollution importante car le tout-voiture est favorisé", peut-on lire, "ville qui étouffe sous le trafic trop dense", "vitesse excessive, stationnement anarchique", "engorgement", périphérique "inadapté"... "On pourrait être la première grande ville de France à fermer la circulation en centre-ville", suggère ainsi un habitant du quartier Jolimont, quand une résidente du quartier du Capitole propose de "réserver l'hypercentre aux voitures des résidents ou réserver de nombreuses places de parking à un prix acceptable". 

Réhabiliter plutôt que détruire

Autre sujet prioritaire, celui de l'urbanisme. "Certains quartiers mériteraient un peu de rénovation", juge un habitant de Saint-Simon, fustigeant les "bâtiments lépreux qui gâchent l'arrivée, vers le palais de justice". "Conservons nos quartiers typiques par de la réhabilitation plutôt que par la démolition et le remplacement", réclame un autre (quartier Borderouge), tandis qu'une habitante du Mirail déplore "le contraste entre le centre-ville et les quartiers périphériques", jugeant qu'il y a "trop de barres d'immeubles". "Il y a trop d'immeubles de grande hauteur en construction à la place des maisons avec jardin", abonde une habitante du quartier Rangueil. 

La sécurité, thème porteur

Autre sujet largement partagé, celui de la sécurité. "L'insécurité tend à s'accroître", peut-il lire de façon récurrente. "La rue Pargaminière (dans le centre historique de Toulouse, NDLR) est désagréable à traverser le soir en tant que femme, surtout si on est seule", témoigne aussi une Toulousaine de 25 ans, à l'instar de nombreuses contributrices. "L'insécurité est aussi bien dans le centre-ville que dans les quartiers très populaires", juge aussi un sexagénaire qui vit dans le quartier Pont des Demoiselles. 

Les notes de Toulouse

- Qualité de vie : 6,77/10 (contre 7/10 au niveau national)

- Services à la population : 5,71/10 (contre 5,63/10 au niveau national)

- Transports : 5,92/10 (contre 4,98/10 au niveau national)

- Commerces et emploi : 6,89/10 (contre 5,24/10 au niveau national)

- Sécurité et prévention : 4,97/10 (contre 6,02/10 au niveau national)

- Social et solidarité : 5,92/10 (contre 5,75/10 au niveau national)

- Gestion publique : 5,28/10 (contre 5,65/10 au niveau national).

- 75% des Toulousains recommanderaient leur ville à un proche, contre 58% des Parisiens, 86% des Lyonnais, 82% des Strasbourgeois, 48% des Marseillais et globalement 73% des Français. 

- 70% des Toulousains sont satisfaits de la communication qu'ils reçoivent de la municipalité (66% au niveau national).

Rendez-vous sur www.monaviscitoyen.fr pour contribuer à votre tour.

Monaviscitoyen recense les débats, les idées, les échanges déposés volontairement et anonymement par les habitants des communes de France. Sans avoir valeur de sondage c’est le pouls du débat public dans une ville que nous pouvons ainsi vous faire remonter, identifiant les signaux faibles ou les tendances citoyennes qui émergent parfois en dehors des chemins classiques. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

Assouplissement des mesures anti-Covid : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

Lire et commenter