"Cédric Villani n'est plus adhérent de LaREM", annonce Stanislas Guerini, le patron du parti

"Cédric Villani n'est plus adhérent de LaREM", annonce Stanislas Guerini, le patron du parti

POLITIQUE - Le patron de LaREM, Stanislas Guerini, a annoncé ce lundi qu'il demanderait au bureau exécutif du parti présidentiel "d'acter le fait que Cédric Villani n'est plus adhérent de la République en marche".

Il ne pouvait en rester qu'un. Et la décision de Cédric Villani de maintenir sa candidature à la mairie de Paris, malgré son entretien dimanche avec le président de la République Emmanuel Macron, et malgré le fait que son parti, la République en marche (LaREM), ait officiellement investi un autre candidat, Benjamin Griveaux, entraîne son exclusion du parti présidentiel. Le patron de ce dernier, Stanislas Guérini, l'a confirmé ce lundi matin sur les ondes de Radio Classique.

Lire aussi

"Il (Cédric Villani) a indiqué sa rupture avec le président de la République et qu'il quittait la République en marche. Je crois que les propos sont clairs, et donc moi, je demanderai mercredi soir à mon bureau exécutif d'acter le fait que Cédric Villani n'est plus adhérent de la République en marche", a en effet déclaré Stanislas Guerini. Emmanuel Macron avait au candidat dissident demandé de se rapprocher de Benjamin Griveaux, "dans une démarche d'unité et de rassemblement afin de faire converger leur projet". Ce à quoi l'intéressé a répondu, au sortir de cette réunion à l'Élysée : "Ma campagne pour Paris continue, en toute indépendance." Pour une députée LaREM, citée par l'AFP, "il donne la ville à Hidalgo, c'est de l'irresponsabilité politique".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

EN DIRECT - Covid-19 : une proposition de loi déposée pour rendre obligatoire l'isolement des malades

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

L'ouverture des stations de ski fermées à Noël "impossible" selon le chef de l'Etat

Lire et commenter