Municipales à Paris : un sondage donne une courte tête d'avance à Anne Hidalgo

Politique

ELECTIONS - A un an des élections municipales, un sondage Ifop pour le JDD et Sud Radio accorde au premier tour, 25% d'intentions de vote à l'actuelle de maire de Paris, juste devant Benjamin Griveaux, potentiel candidat LaREM.

Anne Hidalgo confirme sa remontée dans l'opinion. Selon un sondage Ifop pour le JDD et Sud Radio publié ce dimanche 24 mars, la maire socialiste de Paris serait créditée de 25% des voix au premier tour des élections municipales, qui se dérouleront dans un an. Elle devancerait Benjamin Griveaux (23%), actuel porte-parole du gouvernement et potentiel candidat LaREM à ces élections. Une situation qui s'est inversée depuis septembre dernier au profit de la maire sortante. L'écart se creuserait encore un peu plus si le candidat LaREM était le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi ou encore le mathématicien Cédric Villani (20%). 

D'après le sondage du JDD, la troisième candidate serait LR, soit Florence Berthout, actuelle cheffe de file des Républicains dans la capitale (14%), soit Rachida Dati (15%). Elle serait suivie du candidat EELV - qui doit être désigné en juillet - (10%) et de la candidate LFI Danielle Simonnet (8%). Le Rassemblement national est crédité de 7%, mais il ne présentera pas de liste et pourrait soutenir le candidat libéral Serge Federbusch. Suivent le député de droite "Agir" Pierre-Yves Bournazel (4.5%), l'ancien conseiller de François Hollande et Gaspard Gantzer (4.5%).

En vidéo

Municipales : embouteillages à Paris

Lire aussi

Insatisfaction latente

Malgré ce leadership d'Anne Hidalgo, le sondage Ifop montre une forte insatisfaction des Parisiens sur plusieurs aspects du bilan de la maire PS. Un bilan jugé particulièrement négatif en matière de circulation (76%), de propreté (74%), de logement (71%), de maîtrise des dépenses (65%), de lutte contre la pollution (63%) ou de sécurité (62%). 

Inversement, le bilan est jugé plutôt positif en matière de vie culturelle (75%), l'animation de la ville (66%) ou encore son attractivité touristique (64%). Globalement, 55% des Parisiens se disent mécontents du bilan d'Anne Hidalgo (- 3 points par rapport à mars 2018), même si 79% des Parisiens se disent satisfaits de vivre à Paris. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter