Municipales à Paris : Griveaux renvoie Hidalgo et Dati dos à dos, elles sont "manifestement complices"

Municipales à Paris : Griveaux renvoie Hidalgo et Dati dos à dos, elles sont "manifestement complices"
Politique

PARIS - Le candidat investi par LaREM a étrillé dans une interview au "Parisien" la candidate des Républicains et la maire PS de Paris qui, selon lui, "veulent préserver le statu quo."

Rachida Dati, candidate des Républicains pour les municipales à Paris, et la maire PS Anne Hidalgo "sont manifestement complices" pour "préserver le statu quo", estime Benjamin Griveaux, le candidat investi par LaRem. 

Dans un entretien accordé au Parisien, Benjamin Griveaux déclare que "Rachida Dati et Anne Hidalgo (qui n'a pas encore officialisé sa candidature) sont manifestement complices. Toutes deux veulent préserver le statu quo. Elles ont besoin l'une de l'autre pour enfermer les Parisiens dans l'affrontement gauche-droite qui les a tant servies." Le candidat LaRem ajoute que "les Parisiens n'en veulent plus. [...] Les Parisiens veulent une nouvelle équipe et un nouveau maire."

Lire aussi

"Cédric Villani s'éloigne de plus en plus de la République en marche"

Une affirmation contestée par les sondages, qui placent Anne Hidalgo en tête avec 22,5% des voix et Rachida Dati, au même niveau... que Benjamin Griveaux, à 17%. Les récents sondages commandés par les candidats LaREM Benjamin Griveaux ou dissident Cédric Villani, et relayés par la presse, estimaient à "environ 60% les Parisiens sondés qui souhaitent changer de maire". Un Cédric Villani que n'épargne pas l'ancien porte-parole du gouvernement. Lequel pense qu'il "s'éloigne de plus en plus de La République en marche". "C'est notamment le cas lorsqu'il propose un référendum sur les retraites", ajoute le candidat. 

Benjamin Griveaux a également répondu à la question de savoir si la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa serait candidate à ses côtés, comme elle se le demande ouvertement ces dernières semaines : "Je souhaite qu'elle puisse nous accompagner dans cette campagne : nous le dirons en début d'année prochaine".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent