Municipales à Paris : propreté, sécurité, pollution, transports, des thèmes prioritaires pour les électeurs

Politique
ELECTIONS - A neuf mois des élections municipales, un sondage BVA pour La Tribune, RTL, Orange et LCI interroge les Parisiens sur leurs priorités pour la capitale. Quatre thèmes émergent en particulier.

Sur quoi les élections municipales vont-elle réellement se jouer à Paris ? A neuf mois du scrutin, un sondage BVA pour La Tribune, RTL, Orange et LCI publié vendredi 21 juin a interrogé les Parisiens sur les priorités de la campagne qui s'annonce. Des Parisiens qui, pour 58% d'entre eux, se disent "pas satisfaits" du bilan d'Anne Hidalgo. 


Petite surprise : selon ce sondage, c'est la propreté qui est le plus souvent citée (52%) comme thème prioritaire - une nouveauté par rapport au scrutin de 2014. Elle est suivie, loin derrière, par les questions de sécurité (38%), de lutte contre la pollution (36%), de conditions de circulation et de stationnement (32%) et de transports (31%). Des thématiques qui reviennent souvent dans les critiques adressées à l'actuelle municipalité par l'opposition et par les potentiels rivaux d'Anne Hidalgo pour le prochain scrutin.

Le logement, sujet pourtant sensible dans la capitale - qui va rétablir au 1er juillet l'encadrement des loyers - n'arrive qu'en sixième position (27%), devant les impôts (15%), la solidarité (13%), l'éducation et le cadre de vie (12%). 

Des priorités qui ont évolué

L'ordre de priorité affiché dans ce sondage diverge de celui qui se dessinait sous la mandature précédente. Un sondage BVA similaire publié en mars 2013, soit un an avant ce scrutin, donnait la priorité au logement (39%), devant le développement économique (38%), la sécurité (36%), loin devant les transports (26%), la pollution (18%), la circulation (16%) et la propreté (14%). 


A l'époque, à un an du scrutin, 60% des Parisiens se disaient satisfaits du bilan de Bertrand Delanoë, soit l'inverse du sondage publié vendredi à propos du bilan d'Anne Hidalgo. Ils louaient en particulier l'action de l'ancien maire sur le plan culturel (77% de satisfaits) et des transports (62%). Ils étaient plus mitigés sur la lutte contre la pollution (49%) ou encore de la propreté et de la sécurité (47%). 

Des options qui divisent

Interrogés, enfin, sur des mesures ou des propositions récentes en matière de logement ou de transports, les sondés se montrent divisés. 


Ainsi, ils soutiennent l'encadrement des loyers dans la capitale (75% favorables), l'extension à la petite couronne d'une "zone à faible émission" interdisant les véhicules les plus polluants (71%) ou encore l'idée de couvrir le périphérique (66%). Mais ils sont plutôt hostiles à la mise en place d'un péage urbain (56% contre), ou à la réduction de 70 à 50 km/h sur le périphérique qu'envisage la municipalité (59% contre). Alors que la fermeture des voies sur berges aux voitures, rive droite, vient d'être validée par la cour administrative d'appel, 63% des Parisiens adoubent cette mesure prise par la municipalité et refusent de revenir en arrière. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter