Municipales : l'interdiction du "sans étiquette" sème la pagaille

DirectLCI
Tandis que les candidats aux municipales achèvent leur campagne, une nouvelle règle électorale, passée jusqu'ici inaperçue, sème la pagaille. Dans les communes de 1000 à 3500 habitants, les listes doivent désormais déclarer une tendance politique. Finie la mention "sans étiquette". Et quand les candidats refusent, ce sont les préfectures qui remplissent les cases à leur place.

Plus d'articles

Lire et commenter