Naufrage de migrants : Macron appelle Johnson "à ne pas instrumentaliser une situation dramatique"

Naufrage de migrants : Macron appelle Johnson "à ne pas instrumentaliser une situation dramatique"

DIPLOMATIE - Au lendemain du naufrage, qui a entraîné la mort de 27 migrants lors de leur traversée de la Manche, Emmanuel Macron a demandé au Premier ministre britannique Boris Johnson "à agir dans la dignité et le respect". Il lui a intimé de "ne pas instrumentaliser une situation dramatique à des fins politiques".

Il reproche depuis des mois à la France de ne pas en faire assez. Depuis le 10 Downing Street, Boris Johnson s'est dit "choqué, consterné et profondément attristé" par la mort d'au moins 27 migrants dans le naufrage de leur embarcation, au large de Calais, mercredi 24 novembre. Appelant Paris à collaborer davantage et "travailler ensemble", le Premier ministre britannique a affirmé sur Sky News que les efforts pour mettre fin aux traversées de migrants n'avaient pas été "suffisants", disant avoir "eu des difficultés à persuader certains de (ses) partenaires, en particulier les Français, d'agir à la hauteur de la situation". 

Au lendemain de ce drame dans le bras de mer qui sépare la France et le Royaume-Uni, Emmanuel Macron a appelé à Boris Johnson à ne pas s'en servir "à des fins politiques". Lors d'un entretien téléphonique, le président français a "fait savoir" au locataire du 10 Downing Street "qu'il attendait des Britanniques qu'ils coopèrent pleinement et qu'ils s'abstiennent d'instrumentaliser une situation dramatique", selon un communiqué envoyé par l'Élysée, jeudi 25 novembre. 

Toute l'info sur

Crise des migrants : naufrage meurtrier au large de Calais

"Le président de la République a insisté sur la nécessité d'agir dans la dignité, dans le respect et dans un esprit de coopération efficace s'agissant de vies humaines", a ajouté la présidence française, précisant que "les ministres de l'Intérieur français et britannique s'entretiendront jeudi à ce sujet"

Lire aussi

Au cours de cet échange, les dirigeants des deux pays "ont convenu de l'urgence d'accroître leurs efforts conjoints" pour "faire tout leur possible pour empêcher les gangs qui mettent des vies en danger" et lutter contre les "traversées "mortelles" de la Manche par des migrants souhaitant rejoindre le Royaume-Uni depuis la France. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.