Nice prend à son tour un arrêté anti-burkini

Politique
PLAGES - La ville de Nice a signé à son tour vendredi un arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages, selon France Bleu et France 3-Côte d'Azur. Au même moment, le tribunal de Nice mettait en délibéré sa décision concernant un arrêté du même type pris à Villeneuve-Loubet.

Les arrêtés municipaux anti-burkini continuent de fleurir sur les plages du sud de la France. Vendredi, la ville de Nice a signé l'interdiction du port de ce vêtement polémique jusqu'au 15 septembre, selon une information de France Bleu et de France 3-Côte d'Azur.

Nice devient la 11e ville à prendre cette décision

La commune devient ainsi la 11e ville des Alpes-Maritime à prendre cette décision. Mais d'autres devraient rapidement suivre : ce samedi, la toute jeune Association des Maires Ruraux de Corse (AMR20) promet que des arrêtés similaires vont être pris "par 10 à 15 maires de Haute-Corse et probablement de Corse du Sud", selon France 3 Corse

L'ex-maire et actuel premier adjoint, Christian Estrosi, demande à l'occasion à Manuel Valls de "légiférer sur le sujet et de faire un délit du port du burkini en l'interdisant sur toutes les plages de France et les piscines publiques pour une lutte claire contre cette forme de communautarisme". 

Valls ne veut pas légiférer

Le Premier ministre avait apporté son soutien, il y a deux jours, à tous les édiles qui ont pris la décision d'interdire cette mode vestimentaire à dimension religieuse. Il avait toutefois écarté l'idée de légiférer en la matière

La décision de la mairie de Nice coïncidait, vendredi, avec l'examen par le tribunal de la même ville des recours contre des arrêtés similaires pris dans d'autres communes de la région. Concernant l'arrêté pris à Villeneuve-Loubet, le tribunal administratif a mis en délibéré sa décision en début de semaine prochaine. Le même tribunal avait validé, la semaine dernière, la mesure prise par la ville de Cannes. 

A LIRE AUSSI
>> Burkini : comment les maires justifient son interdiction

>> Cannes : quatre femmes écopent de 38 euros d'amende pour port de burkini

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter