Nicolas Bay sur l'autorisation des portables en prison : "La solution c'est de généraliser les brouilleurs"

DirectLCI
POLITIQUE - Le secrétaire général du Front national a réagi mercredi 23 août sur LCI à la proposition de la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, d'autoriser la détention de portables dits "bridés" par des détenus. Selon lui, cette proposition est un aveu de "laxisme".

Interrogé par Hélène Lecomte dans la matinale politique de LCI, Nicolas Bay a critiqué la proposition de la garde des Sceaux de généraliser les téléphones portables, déjà massivement présents dans les prisons et les maisons d'arrêts. "La solution n'est pas de généraliser les portables en prisons. La solution c'est de généraliser les brouilleurs," a-t-il proposé le secrétaire général du FN. "C'est peu coûteux et ce n'est pas difficile à mettre en place."

La solution c'est de généraliser les brouilleurs.Nicolas Bay, secrétaire général du Front national

Selon lui, cette hypothèse montre "qu'il n'y a jamais eu de volonté politique d'éradiquer les portables dans les prisons". Nicolas Bay a également insité sur la nécessité de contrôler les communications entre les détenus et l'extérieur : "Cela permet aux délinquants, aux criminels, d'organiser leurs petites affaires depuis leur lieu de détention." 


Cette année, 33 000 téléphones ont été saisis par les responsables pénitentiaires. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter