Nicolas Dupont Aignan : "Nous n'avons pas tiré les leçons du premier confinement"

Nicolas Dupont Aignan : "Nous n'avons pas tiré les leçons du premier confinement"

INTERVIEW - Invité ce jeudi sur LCI, Nicolas Dupont-Aignan, député et président de Debout la France, dénonce la stratégie du gouvernement notamment la gestion de l'épidémie à Dunkerque ou Nice.

"Le constat d'un échec dramatique pour le pays." C'est le bilan qu'a dressé ce jeudi sur LCI Nicolas Dupont-Aignan concernant la stratégie du gouvernement dans la crise sanitaire. Le député de l'Essonne en est convaincu : "Nous n'avons pas tiré les leçons du premier confinement."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

A l'heure où la situation s'aggrave de manière préoccupante dans une dizaine de départements, le président de Debout la France regrette l'éventualité d'un nouveau confinement, local ou national. "C'est la troisième fois que le gouvernement nous conduit dans le mur. J'ai apprécié le premier confinement, car on n'avait pas de masques, pas de tests, pas d'expérience. (…) Mais nous n'avons pas tiré les leçons de ce dernier". 

"Il faut qu'on prenne des mesures en amont"

"On ne peut pas enfermer la France éternellement, estime le député. Je regrette qu'on ne prenne pas les mesures pour empêcher cela : un contrôle strict des mesures, protéger les plus fragiles, soigner davantage avec les médicaments que le gouvernement a bloqué et qui donne des résultats dans beaucoup de pays." Et d'ajouter : "Peut-on revivre un nouveau confinement ? Je ne le crois pas."

Lire aussi

Selon Nicolas Dupont-Aignan, il faut "qu'on prenne des mesures en amont." Notamment pour éviter la situation observée ces jours-ci à Nice ou Dunkerque : "Actuellement, la situation (ndlr : dans ces villes) est absurde sur le plan social et sanitaire. La décision qui consiste à laisser les gens de travailler et les interdire de sortir le weekend est incohérente. Il n'y a pas de danger la semaine mais il y en a un le weekend ? C'est absurde."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter