Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi pour une conférence rémunérée, loin du "ni-ni" parisien

Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi pour une conférence rémunérée, loin du "ni-ni" parisien

DirectLCI
VOYAGE VOYAGE - Nicolas Sarkozy s'est rendu à Abu Dhabi pour y donner une conférence rémunérée lundi, selon Marianne. Une visite qui serait intervenue au lendemain de la législative partielle du Doubs qui a vu l'UMP se déchirer sur sa position dans le duel PS-FN.

Entre la claque infligée à l’UMP dimanche soir dans le Doubs et le bureau politique du parti qui s’est déroulé mardi, Nicolas Sarkozy a trouvé le temps d’aller... à Abou Dhabi. C’est ce que révèle ce jeudi Marianne, relatant le séjour express de l’ancien chef de l’Etat aux Emirats arabes unis, lundi, pour donner une conférence rémunérée.

Sarkozy "était joignable toute la journée"

L'ex-président de la République, indique l'hebdomadaire, "répondait à l'invitation du Cheikh Mansour et du fonds souverain IPIC". Aux Emirats arabes unis, il a "consacré son temps à une quinzaine de personnes triées sur le volet" et le matin, "il a aussi été reçu par le prince héritier qui l'a invité au Majlis, le parlement de l'Emirat".

Interrogé mercredi en fin de soirée par l'AFP, l'entourage de Nicolas Sarkozy n'a pas réagi dans l'immédiat. Un proche du président de l'UMP a toutefois confirmé l'information auprès de Marianne : le bureau politique du parti "était convoqué le mardi, on a respecté le jour de la convocation. (Nicolas Sarkozy) était joignable toute la journée (de lundi), cela n'aurait rien changé aux discussions le lendemain".

A LIRE AUSSI >> Entre FN et PS, l'UMP appelle à l'abstention ou au vote blanc

"Que Sarko arrête de fricoter avec les gens du Qatar"

Les conférences rémunérées de Nicolas Sarkozy à l'étranger sont parfois critiquées jusque dans les rangs de l'UMP. En décembre, juste après son élection à la tête du parti, il s'était rendu au Qatar pour donner une conférence à l'invitation de la Qatar National Bank, selon Paris Match . Il est régulièrement pointé du doigt pour ses amitiés avec le Qatar, pays que le FN accuse de "financer le fondamentalisme islamique en France".

La présence, le 28 janvier, du président du PSG, le Qatari Nasser al-Khelaïfi, à la fête pour les 60 ans de Nicolas Sarkozy a fait grincer des dents : "C'est quand même étrange que le patron du PSG ait été présent à son anniversaire. Il faudrait que Sarko arrête de fricoter avec les gens du Qatar", aurait lancé Bruno Le Maire, a affirmé mercredi Le Canard enchaîné.

EN SAVOIR + >> Sarkozy poursuit son tour du monde des conférences
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter