"Il n'y a que la boue, la haine, la médiocrité et la calomnie" : revivez l'interview intégrale de Nicolas Sarkozy sur TF1

RIPOSTE - Vingt-quatre heures après sa mise en examen dans le cadre de l'affaire des fonds libyens, Nicolas Sarkozy était l'invité du 20 Heures de TF1 ce jeudi soir. Offensif, l'ancien Président de la République a clamé une fois de plus son innocence, s'en prenant à ses accusateurs, Ziad Takieddine et "le clan" Kadhafi, mais également à Mediapart.

La justice le soupçonne d'avoir accepté de l'argent du colonel Kadhafi pour financer, en partie, sa campagne présidentielle en 2007. Après deux jours de garde à vue dans les locaux de l'OCLCIFF, l'office anti-corruption à Nanterre, Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de détournement de fonds publics libyens" et placé sous contrôle judiciaire. C'est sur le plateau du 20 Heures de TF1, 24 heures plus tard, que l'ancien chef de l'Etat a tenu à lancer la contre-offensive.

En vidéo

Financement libyen : tout comprendre de l'affaire pour laquelle Nicolas Sarkozy est mis en examen

Déterminé, l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy a tenu à rappeler qu'il était encore innocent aux yeux de la justice et a rejeté les accusations de ses contempteurs, "tous proches du dictateur Khadafi" : "Comment se fait-il qu'il n'y ait pas la moindre preuve ? Me mettre au même niveau que ces assassins condamnés, c'est mettre en cause la France, la fonction de président. Cela prendra un an, deux ans, dix ans s'il faut, mais je pourfendrai cette bande et je rétablirai mon honneur", a promis l'ancien loctaire de l'Elysée. "On n'a pas le droit de jeter des gens dans la boue parce que des assassins l'ont voulu. Je ne peux pas laisser faire ça", a-t-il encore dit. Retrouvez ci-dessus l'intégralité de cet entretien.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter