Nicolas Sarkozy élu plus gros menteur de l'année 2014

Nicolas Sarkozy élu plus gros menteur de l'année 2014

DirectLCI
POLITIQUE – Le président de l'UMP a été épinglé ce vendredi pour ses nombreux mensonges, répétés en boucle au cours de sa campagne pour la présidence du parti.

C'est une distinction dont il se serait bien passé, en pleine  polémique sur son discret, et rémunérateur, déplacement à Abu Dhabi lundi, au lendemain de la défaite électorale de l'UMP dans le Doubs. Ce vendredi, l'ex-chef de l'Etat et désormais président de l'UMP a été nommé "menteur de l'année 2014"

LIRE AUSSI >>  Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi pour une conférence rémunérée, loin du "ni-ni" parisien

Créé par le politologue  Thomas Guénolé en début d'année, le prix récompense Nicolas Sarkozy et "ses 17 mensonges répétés en boucle pendant sa campagne à la présidence de l’UMP". Des mensonges qui ont été démontés un par un par la rubrique Desintox de Libération, spécialisée dans le fact-checking politique.

Le jury qui a décerné le prix, outre Thomas Guenolé, est composé de plusieurs journalistes spécialisés eux-aussi dans le fact-checking, et habitués à passer au crible la parole des hommes et des femmes politique.

Sur son site, le créateur insiste sur un point : l'humour. Et précise : "Cette distinction [doit] inciter la classe politique à moins mentir [...] et encourager le grand public à vérifier la véracité de ce que dit le personnel politique". 

LIRE AUSSI >> Thomas Guénolé : "Les politiques ne mentent pas plus qu'avant"

Nicolas Sarkozy n'était pas le seul en lice dans cette catégorie. A ses côtés, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet, Florian Philippot, Christiane Taubira ou encore Manuel Valls.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter