Nicolas Sarkozy est-il le seul à faire référence aux Gaulois ?

DirectLCI
DÉCRYPTAGE - Lors d'un discours dans le Val-d'Oise, Nicolas Sarkozy a déclaré "dès que vous devenez Français, vos ancêtres sont Gaulois". Une déclaration qui a déclenché une vive polémique dans la classe politique. Mais Nicolas Sarkozy est-il le seul à utiliser les Gaulois pour parler de l'identité française ?

En meeting dans le Val-d’Oise, lundi 19 septembre, Nicolas Sarkozy a tenu un discours très offensif contre l’islam radical. L’ancien président de la République a prôné une intégration à grands renforts d’assimilation pour les "nouveaux Français". 

Nous ne nous contenterons plus d’une intégration qui ne marche plus, nous exigerons l’assimilation. Dès que vous devenez Français, vos ancêtres sont Gaulois […] Mon père est Hongrois, on ne m’a pas appris l’histoire de la Hongrie. Mon grand-père maternel est Grec, on ne m’a pas appris l’histoire de la Grèce.Nicolas Sarkozy, le 19 septembre 2016

Sa déclaration sur les Gaulois a déclenché une vive polémique dans la classe politique. Pourtant, ce n’est pas la première fois que l’ancien chef de l’Etat prononce cette phrase.

 Le 27 août dernier, lors d’un discours devant les jeunes Républicains au Touquet, Nicolas Sarkozy avait déclaré :

Je ne veux pas apprendre l’histoire de la Grèce ou de la Hongrie. Mes ancêtres sont les Gaulois et je veux connaître l’histoire de France, c’est ça l’assimilation.Nicolas Sarkozy, le 27 août 2016

Une déclaration qu’il a faite cinq jours après le début de sa campagne pour la primaire de la droite. A croire que personne n’écoutait l’ancien chef de l’Etat il y a encore quelques semaines.

Les Gaulois, un argument venu de l’extrême droite

A part Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen est une des seules à s’être aventurée sur ce terrain. Lors d’un discours en mars 2012, la présidente du Front National avait déclaré : 

A contre-courant de la pensée unique et de la bien-pensance, je vais vous dire que tous les enfants de France ont pour ancêtres les Gaulois. Tous les enfants de France doivent connaître les figures de Clovis et de Rolland.Marine Le Pen, le 25 mars 2012

Depuis ce discours, cette rhétorique est très appréciée par les électeurs du Front national, qui y voient une légitimation du concept de Français de souche. Pour être un bon Français, il faudrait donc être un descendant des Gaulois. Une idée qu'on retrouve chez Nicolas Sarkozy, mais aussi chez François Fillon, de façon indirecte. L'ancien Premier ministre et outsider à la primaire de la droite et du centre avait indiqué, début septembre, vouloir que les écoliers se voient enseigner le "récit national", référence directe au "roman national" où l'on puise justement l'idée que nos ascendants sont des Gaulois.

Dominique de Villepin, les Gaulois comme contre-pied

Lors du lancement de son parti République Solidaire, Dominique de Villepin avait lui aussi fait référence aux Gaulois. Mais dans une référence où il démontrait toute l’absurdité de cette idée.

Les mémoires de la France sont les mémoires du monde entier. Notre mémoire ne se résume pas à nos ancêtres, les Gaulois.Dominique de Villepin, le 10 juin 2010

L’ennemi politique de Nicolas Sarkozy avait à l’époque montré qu’utiliser les Gaulois comme un prétexte pour parler d’identité française n'était pas la solution pour intégrer les populations immigrées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter