Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont dîné avec Emmanuel et Brigitte Macron à l'Elysée

Politique

L'ANCIEN ET LE NOUVEAU - L'ancien chef de l'Etat et son épouse ont été reçus à dîner par l'actuel locataire de l'Elysée et la Première dame, mercredi 5 juillet, a appris "Le Figaro". Une rencontre avec un prédécesseur qu'il devrait bientôt reconduire avec... François Hollande, a également appris le quotidien.

On savait Nicolas Sarkozy assez bienveillant à l'endroit d'Emmanuel Macron. Celui qui présida la France de 2007 à 2012, qui n'était pourtant pas très convaincu par le fondateur d'En Marche quand il était lui-même en campagne pour être le candidat de la droite et du centre à la présidentielle, n'hésite pas, depuis, à dire en privé tout le bien qu'il peut penser de son successeur. Devant la recomposition politique engagée par le président de la République depuis son élection, il a dit en privé, selon des propos à ses proches rapportés par le Canard enchaîné :

Ce type est incroyable !Il fait un sans-faute. S'il ne commet pas les erreurs que j'ai faites, il va aller très loin, on ne pourra pas l'arrêter. [...] Avec l'âge, je suis devenu modeste : Macron, c'est moi en mieux.- Nicolas Sarkozy

Lire aussi

Cette cordialité semble être mutuelle, puisque Nicolas Sarkozy serait un interlocuteur, si ce n'est pas privilégié, à tout le moins respecté par Emmanuel Macron. En effet, Le Figaro nous apprend ce lundi que l'ancien patron des Républicains a été reçu par le chef de l'Etat à l'Elysée, mercredi 5 juillet, selon une indiscrétion d'un proche de Nicolas Sarkozy, confirmée par le Palais. Les deux hommes, apprend-on, se sont vus en compagnie de leurs deux épouses, Brigitte Macron et Carla Bruni-Sarkozy, dans le cadre d'un dîner privé. 

Emmanuel Macron se serait-il souvenu que Nicolas Sarkozy n'est pas homme à aimer être négligé ? En effet, ce dernier ne mégotait jamais quand il s'agissait de critiquer son successeur à l'Elysée, François Hollande. On se souvient notamment qu'il avait été blessé que ce dernier ne le raccompagne pas à sa voiture, lors de leur passation de pouvoirs, en 2012. Une erreur qu'Emmanuel Macron ne commettra pas avec son prédécesseur. Il devrait le recevoir dans les prochains temps, a indiqué l'Elysée au Figaro.

En vidéo

Nicolas Sarkozy à Chambéry pour la 9e étape du Tour de France

Suivez l'actualité politique sur notre page spéciale

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter