Nicolas Sarkozy : "Le 49.3 est une mesure disciplinaire"

Nicolas Sarkozy : "Le 49.3 est une mesure disciplinaire"

Politique
DirectLCI
POLITIQUE – L'ancien chef de l'Etat s'est vanté de n'avoir jamais eu recours à l'article 49.3, lorsqu'il était président, pour faire passer un projet de loi, contrairement à Manuel Valls et François Hollande qui l'ont fait, mardi, pour la loi Macron.

Nicolas Sarkozy fanfaronne ce jeudi matin, au micro d' Europe1 . Invité de Jean-Pierre Elkabbach, l'ancien chef de l'Etat est fier de souligner que lui, contrairement Manuel Valls et François Hollande, n'a jamais eu recours à l'article 49.3 de la constitution pour faire passer un projet de loi lorsqu'il était président, entre 2007 et 2012. Une méthode utilisée par l'actuel Premier ministre pour faire passer en force la loi Macron, mardi, face au grand nombre de frondeurs et au risque de voir le projet torpillé. "Moi, je n’ai jamais utilisé le 49.3 pendant les cinq ans [...] J’avais dit que je ne le ferai pas" explique ainsi l'ancien chef de l'Etat. 

EN SAVOIR + >>  Loi Macron : Valls passe en force avec le 49-3

Son apparent soutien aux frondeurs

La raison de son utilisation en 2015 par l'exécutif est toute trouvée par Nicolas Sarkozy : "Le 49-3 est une mesure disciplinaire pour contraindre une majorité qu’on est en train de perdre, de voter un texte qu’elle ne veut pas voter. Lorsqu’on l’utilise, cela veut dire qu’on n’a pas la force de convaincre sa majorité." Des propos qu'il avait déjà tenu sur Twitter , mardi soir. 

Par convaincre "sa majorité", Nicolas Sarkozy évoque en creux les frondeurs, ces députés socialistes ouvertement opposés à la loi Macron qui avaient évoqué, non pas l'abstention sur ce projet de loi, mais bien un vote contre... comme la majorité des députés UMP s'apprêtaient à le faire. Il assène ensuite : "Ce 49-3 est une preuve de la faiblesse du président de la République", François Hollande, rappelant combien ce dernier avait été opposé, en 2006, à l'utilisation de cet article de la constitution.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter