Nicolas Sarkozy : son retour approche, mais sous quelle forme ?

Politique
COME-BACK – L'ancien président Nicolas Sarkozy prépare son retour pour la fin de semaine. Alors qu'un passage à la télévision est évoqué pour ce dimanche, RTL affirme que le futur candidat à la présidence de l'UMP pourrait aussi publier une tribune dans la presse.

S'il est désormais acquis que l'annonce du retour de Nicolas Sarkozy se fera en fin de semaine, les conditions de ce come-back sont toujours entourées de mystère. Annonce lors d'un JT en direct à la télévision ? Tribune dans la presse ? Message sur Facebook ? Plusieurs pistes sont évoquées. Dernière rumeur en date : Nicolas Sarkozy aurait choisi de ne pas choisir. Et de faire les trois.

Alors qu'une intervention télévisée est évoquée pour dimanche 21 septembre au soir, sur une chaîne qui n'est pas encore connue, il se dit également que l'ancien chef d'Etat étudierait la possibilité de publier une tribune dans la presse quotidienne régionale avant, selon RTL . Une tribune qui serait sûrement relayée sur sa page Facebook, où Nicolas Sarkozy a adressé à plusieurs reprises des messages à ses "fans" (ils sont désormais près d'un million) et où sont relayées ses différentes interventions.

Voler la vedette à François Hollande

L'objectif : ratisser le plus large possible. Et expliquer ainsi directement aux Français, en vidéo et par écrit, son choix de revenir sur la scène politique et se présenter à la présidence de l'UMP. Son texte est déjà prêt, selon RTL. Nicolas Sarkozy y justifie sa volonté de présenter sa candidature à la présidence de l'UMP par "la faiblesse de François Hollande", "l'absence de leader dans l'opposition" et "la montée du Front national", explique la radio.

En choisissant un retour en deux temps (dans la presse écrite, puis à la télévision dimanche), Nicolas Sarkozy compte ainsi monopoliser l'attention médiatique le plus longtemps possible. Et voler au passage la vedette à son rival François Hollande, qui doit tenir jeudi sa grande conférence de presse à l'Elysée. Avant même de commencer, la compétition s'annonce déjà sans pitié.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter