VIDEO - Nigeria : 17 ans après, Macron fait son retour au Shrine, haut lieu de la nuit de Lagos

DirectLCI
OPÉRATION SÉDUCTION - En visite à Lagos au Nigeria, Emmanuel Macron a fait une apparition au Shrine, haut lieu de la nuit et salle de concert symbolique de la contestation nigériane.

Au Nigeria, Emmanuel Macron est accueilli au son de l'afrobeat. Ce mardi soir, le président de la République a fait une apparition sans sa veste et sa cravate au Shrine, la salle de concert créée par le musicien Fela Kuti, à Lagos. Une soirée à la gloire de la création artistique nigériane et africaine. "I'm very happy to be with you tonight!" ("Je suis très heureux d'être là  avec vous ce soir"), a lancé le chef de l'Etat sur scène aux centaines de personnes présentes sur les gradins de la salle, installée dans un grand hangar situé au fin fond de Lagos. Le choix de ce lieu a surpris un grand nombre de Nigérians : sur la façade du Shrine, une grande banderole souhaitant la bienvenue au président français rappelait aux visiteurs que "l'usage de drogues est interdit au Shrine".


Emmanuel Macron a reconnu que cette visite lui faisait "personnellement plaisir" car il  retrouvait le pays où il avait effectué son stage de l'ENA à l'ambassade de  France en 2002, année où il était allé au Shrine pour un concert de Femi Kuti,  le fils de Fela, décédé en 1997. Ce même artiste aujourd'hui âgé de 56 ans qui a fait son retour sur la scène du Shrine pour le plus grand plaisir d'Emmanuel Macron. "C'est un lieu iconique", a résumé le président, en indiquant avoir "une immense dette" envers Fela, dont le message était "vous pouvez décider de votre futur". Le président a chaleureusement remercié sur scène l'enfant de 11 ans qui lui a offert son portrait encadré et dessiné au crayon. "Je suis très touché", a-t-il déclaré sur Twitter.

Cette soirée doit lui donner l'occasion d'annoncer le lancement de la Saison culturelle africaine en France en 2020. "On parle toujours de l'Afrique d'avant, mais trop rarement de Nollywood  (l'industrie cinématographique du Nigeria est la deuxième au monde en terme de  production), de la musique contemporaine", portée notamment par les artistes  nigérians sur le reste du continent.


Venant de Nouakchott en Mauritanie, où il avait participé la veille au sommet de l'Union  africaine, Emmanuel Macron a fait une courte étape à Abuja pour s'y entretenir  avec son homologue Muhammadu Buhari, qui préside le pays le plus peuplé et la  première économie du continent. "Un pays incontournable", selon le président  français, soucieux de ne pas cantonner l'action de Paris à l'Afrique francophone. Dans la lutte contre l'insurrection djihadiste de Boko Haram, Emmanuel Macron a  réitéré les engagements de la France pour un accompagnement dans la "défense et la stabilisation de la région du Sahel", notamment à travers la force conjointe  du G5 Sahel.

Dans une interview accordée à la chaîne Trace en décembre dernier, Emmanuel Macron expliquait avoir vécu six mois au Nigeria à l'âge de 23 ans. "J'ai demandé à aller en Afrique anglophone, dans un pays qui traversait à l'époque une crise. Ca m'a appris la réalité du terrain. (...) Ca m'a appris une jeunesse, qui, au Nigeria, ne regarde pas la France."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter