Noël à Chambord : Macron répond aux "esprits chagrins" qui voient "toujours des symboles"

Noël à Chambord : Macron répond aux "esprits chagrins" qui voient "toujours des symboles"

REACTION - En week-end familial à proximité du château de Chambord pour fêter un Noël anticipé, Emmanuel Macron a répondu aux critiques qui y voyaient un symbole monarchique. "Ce n'est pas un privilège inouï" a-t-il expliqué, en détaillant le programme de ses activités.

C'était la petite polémique de Noël. Quelques critiques s'étaient élevées après l'annonce d'un déplacement à Chambord d'Emmanuel Macron et sa famille, certains y voyant un symbole monarchique. Depuis vendredi 15 décembre, le président passe en effet un séjour dans un gîte rural à proximité du château, après avoir organisé une fête dans une des salles du monument à l'occasion d'un Noël anticipé (et finalement pas son anniversaire, comme écrit précédemment).


Ce dimanche, il a réagi auprès de la presse à la faveur d'un entretien devant le château : "Il ne faut pas tomber dans cette espèce d'esprit chagrin qu'ont beaucoup qui voudraient voir toujours des symboles." Il assure que le domaine de Chambord, selon lui, c'est aussi "une histoire de nature où on réconcilie l'attachement à la nature et à la biodiversité et la tradition de la chasse". Il ajoute : "Moi les polémiques, c'est pas la première, elles ne m'intéressent pas beaucoup. (...) J'ai fait comme beaucoup de familles françaises qui ont à gérer les belles-familles (...) On a fêté Noël avant l'heure et j'avais choisi de le faire un peu à l'écart de Paris." 

Pas un privilège inouïEmmanuel Macron

Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan, notamment, avaient fustigé ce déplacement hors de Paris. Répondant à ceux qui voyaient dans ce week-end un étalement de privilèges, Emmanuel Macron a expliqué : "J'aurais pu décider de passer mon Noël en famille à l'Elysée et j'aurais pu faire comme beaucoup de mes prédécesseurs, profiter des lieux de la République. (...) J'ai payé avec mes deniers, il y a un gîte superbe qui est dans le village de Chambord mais qui est accessible. J'étais ce matin au spectacle de la Belle et la Bête, ça n'est pas un privilège inouï. (...) Il y a plus d'un million de visiteurs (par an au château, ndlr) et je ne suis pas sûr que ce soit un million de privilégiés."


Samedi, les services de l'Elysée avaient confirmé auprès de LCI ce déplacement en famille du Président. Si le couple présidentiel a logé à proximité du château, il a effectivement loué une salle aux alentours de "600-650 euros" afin d'y organiser une réception privée en famille. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter