Noël sous haute surveillance : les consignes de Darmanin pour protéger les lieux de culte

Noël sous haute surveillance : les consignes de Darmanin pour protéger les lieux de culte

SÉCURITÉ - À quelques heures de Noël, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ses consignes aux préfets pour sécuriser les lieux de culte et "rassurer les chrétiens".

Des instructions pour éviter tout incident. À quelques heures des festivités de Noël, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a envoyé à l’ensemble des préfets du territoire des consignes pour sécuriser les lieux de culte. "Dans la perspective des fêtes de Noël, je vous demande de donner des instructions aux forces de police et de gendarmerie placés sous votre autorité afin de renforcer significativement la surveillance des lieux de culte et des offices organisés les 24 et 25 décembre", écrit le locataire de la place Beauvau dans une lettre diffusée ce mercredi.

Lire aussi

Le ministre indique que "les forces Sentinelle [...] pourront utilement être mobilisées dans (les) dispositifs de protection", que Gérald Darmanin veut "dissuasifs" et "visibles". La posture Vigipirate est toujours au niveau "urgence attentat", rappelle-t-il dans ses instructions, appelant à une vigilance particulière sur les "sites symboliques".

Les policiers et les gendarmes sur tout le territoire sont appelés ainsi à prendre contact avec les organisateurs des offices et à en connaître les horaires, "afin de rassurer les chrétiens", poursuit le ministre. Les polices municipales et la vidéoprotection devront aussi être mobilisés. "Merci d’assurer un maximum de mobilisation visible de nos forces de sécurité aux abords immédiats des églises et des temples dans cette période de risque élevé d’attentat", conclut-il dans ce document que LCI a pu consulter.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : les décès et les admissions en réanimation en hausse

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : cette condamnation ne "correspond pas à la vérité", tacle Me Temime, l'avocat de Thierry Herzog

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Le coronavirus ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, selon l'OMS

" J'ai 30.000 euros de dettes" : ces travailleurs ruinés par la crise du Covid

Lire et commenter