Non, Anne Hidalgo n'a pas perdu son permis après un excès de vitesse sur le périphérique

Cette infox date d'il y a déjà 6 ans.

DÉTOURNEMENT - La reproduction d'une coupure de presse ressurgit sur Facebook, assurant que la maire de Paris aurait été flashée à 121 km/h sur le périphérique et lui valant un retrait de permis. Attention, il d'une infox.

Alors que la circulation à 30 km/h se généralise dans la capitale, la maire de Paris Anne Hidalgo aurait été contrôlée à 121 km/h sur le périphérique, si l'on en croit une coupure de presse dont la reproduction circule massivement. Plus de 25.000 personnes ont relayé ces derniers jours la copie de cet article, assurant que l'élue s'est vue retirer son permis. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Si l'on en croit cette publication, le véhicule à bord duquel circulait la maire socialiste n'était pas en règle lui non plus, avec un contrôle technique "pas à jour depuis deux ans". De quoi faire bondir bon nombre d'internautes dans la section commentaires. Une indignation qui n'a pourtant pas lieu d'être puisque s'il s'agit d'un article qui est bel et bien paru dans un journal, il s'agissait d'un trait d'humour à l'occasion du 1er avril voilà déjà plusieurs années.

Une infox qui revient régulièrement

La reproduction de cet article ne permet ni d'identifier la date de parution, ni le média qui aurait relayé ces éléments. Impossible donc au premier regard d'évaluer la fiabilité de qui est rapporté. Le fait que le jour de publication soit absent n'a pourtant ici rien d'anodin, a fortiori si'il a été diffusé un... 1er avril. Ces dernières années, une autre version, présentée sous une autre forme, mais partageant les mêmes "informations" a largement circulé. La mise en page cherchait à imiter celle du site Internet du quotidien Le Parisien. Seul hic : le journal n'a jamais publié un tel article.

Tout porte donc à croire qu'il s'agit ici d'un canular, lancé à l'origine en 2015 comme un simple poisson d'avril puis qui s'est ensuite vu détourné au fil du temps. Une infox que les internautes se plaisent à ressortir à intervalles réguliers sur les réseaux sociaux. Il n'est ainsi pas rare de le voir émerger lorsque la maire de Paris prend position sur des sujets relatifs à la voiture, c’est-à-dire très régulièrement. 

Lire aussi

L'association 40 millions d'automobilistes, par le biais d'une vidéo, revenait en 2019 sur cette infox et évoquait en passant d'autres fausses informations qui, "depuis des années, se répandent sur Internet". Bien décidée à réduire la place de l'automobile dans la capitale, Anne Hidalgo fait régulièrement l'objet d'attaques sur ces questions, si bien qu'il n'est pas surprenant de voir une telle publication faire mouche chez certains de ses opposants.

Sur les réseaux sociaux, on constate qu'année après année, nombreux sont encore les internautes à se faire piéger à l'occasion du premier avril. Il y a quelques mois, des messages assurant que l'Éducation nationale allait proposer des initiations à la nage sur la terre ferme avaient notamment été prises au sérieux. Malgré les restrictions liées au Covid, il ne s'agissait pourtant là aussi que d'une blague.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter :  notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.