Non, Marine Le Pen n’a pas dit que "les femmes s’identifiaient plus à elle qu’à Simone de Beauvoir"

Politique
DirectLCI
INTOX - Selon un photomontage largement relayé sur les réseaux sociaux, Marine Le Pen aurait affirmé sur le plateau de France 2 que "les femmes s'identifient plus facilement" à elle qu'à "Simone de Beauvoir". Problème : elle n'a jamais tenu ces propos.

"Nous ne sommes plus dans les années 70, aujourd'hui les femmes s'identifient plus facilement à moi qu'à Simone de Beauvoir". Selon un photomontage largement relayé sur les réseaux sociaux, ces propos seraient ceux de Marine Le Pen. Sur l'image, on peut voir la candidate du Front national sur le plateau du JT de France 2, une image de Simone de Beauvoir ajoutée en haut à gauche avec la citation en question écrite. Le crédit : www.francetvinfo.fr.


Sur Twitter, les internautes se sont indignés de cette comparaison. Dans un message retweeté plus de 2.000 fois, Zelda Dorant a écrit : "Euh, perso, je m'identifie plus facilement à Lucy (l'australopithèque) qu'à toi." Beatrix B. a de son côté estimé qu'il s'agissait de "la déclaration la plus grotesque de cette campagne".

En vidéo

On refait la course à la présidentielle : Marine Le Pen

Problème : Marine Le Pen n'a jamais tenu ces propos. L'interview en question date du 29 juillet 2016. La présidente du FN se trouvait sur le plateau du 20H de France 2 pour réagir aux attentats survenus en France, deux semaines après celui de Nice. Elle y expliquait notamment que la France était confrontée à "un gigantesque problème, l'attaque de la France par le fondamentalisme islamiste".


La candidate FN a en revanche l'habitude de citer Simone de Beauvoir dans ses discours. Dans une tribune publiée par l'Opinion, où la candidate s’exprimait après les événements de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne, elle n'avait pas hésité à citer l'illustre auteure féministe : "N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question". Des reprises vivement dénoncées par plusieurs médias à l'époque, dont le Huffington Post et L'Express, affirmant que le Front national est tout sauf féministe.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter