Non, Valérie Trierweiler ne déteste pas Julie Gayet

Non, Valérie Trierweiler ne déteste pas Julie Gayet

CONFESSION - L'ancienne compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, a accordé une interview au quotidien Irish Times, traduite ce vendredi par Closer. Elle revient sur la publication de son livre et évoque l'actrice Julie Gayet.

Non, elle n’est pas rancunière. Après une tournée promotionnelle en Angleterre Valérie Trierweiler, l'auteur du désormais best-seller Merci pour ce moment vendu à 600.000 exemplaires, a accordé une interview au journal Irish Times , traduite par le magazine Closer , paru vendredi. C'est ce même magazine qui avait publié les photos volées de François Hollande et Julie Gayet en janvier dernier. Et qui l’a aussi attaqué en justice.

L’ex-compagne du Président assure dans son entrevue qu'elle ne déteste pas Julie Gayet. "Je ne l'ai jamais rencontrée, je ne lui ai jamais parlé. Elle ne m'a pas menti. Ce n'est pas par rapport à elle que j'ai voulu écrire ce livre, c'est par rapport à lui. C'était avec lui que je partageais ma vie. Alors ce n'était pas à elle de me dire la vérité", à développé Valérie Trierweiler. Et malgré le choc subit suite à cette rupture, elle déclare aujourd'hui croire toujours en l'amour car, elle "n'a pas le droit de se dire qu'elle terminera sa vie sans connaître l'amour à nouveau."

"Les médias français ont été très durs avec moi"

Dans l’interview, l’ex first-girlfriend revient également sur la publication de son livre - grâce auquel elle est devenue millionnaire - et le déferlement médiatique qui s’en est suivi. "Je savais que les médias réagiraient comme ils l'ont fait. Les médias français ont été très durs avec moi, sans même avoir lu le livre." La sortie de son livre avait fait scandale. Valérie Trierweiler y révélait des détails de sa vie de couple avec François Hollande, le décrivant comme un homme cynique et déconnecté de la réalité. Pourtant, son livre a été traduit en onze langues dont le chinois ou encore le russe et ses prochaines tournées promotionnelles sont prévues dans d'autres pays notamment en Italie, en Espagne ou aux Etats-Unis.

LIRE AUSSI >> metronews à lu Merci pour ce moment

Valérie Trierweiler revient d'une tournée promotionnelle de son livre en Angleterre . Elle y avait accordé des interviews à plusieurs médias de la BBC à la couverture du Times . Accueillie comme une star, sur les plateaux elle rejetait l'idée d'une "vengeance". "Ce n'est pas une vengeance, ce n'est pas une revanche, ce n'est pas pour le détruire, c'est pour me reconstruire moi", avait-elle confié. Certains médias britanniques sont malgré tout restés critiques vis-à-vis de l'ancienne première dame. Dans un éditorial le quotidien The Guardian, s'indignait de la parution de son livre et assurait ainsi que Valérie Trierweiler avait perdu "tout sens commun."
 

VOIR AUSSI >> Les réactions d'Audrey Pulvar, Martine Aubry, Ségolène Royal, BHL.. .

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.