Nos ministres, ces inconnus

Nos ministres, ces inconnus

Politique
DirectLCI
OOPS - Pour en finir avec le vieux monde, Emmanuel Macron et son Premier ministre avaient voulu un gouvernement composé de nouvelles têtes pour la plupart inconnu des Français. Six mois plus tard, ils sont toujours aussi inconnus...

Lors de la nomination du premier puis du second gouvernement Philippe, beaucoup des ministres nommés par le Premier ministre étaient des inconnus du grand public. Malgré leurs six mois d'exercice du pouvoir, c’est toujours le cas, selon un sondage Odoxa-Denstu Consulting pour nos confrères du Figaro et de franceinfo réalisé auprès d'un échantillon de 999 personnes représentatif de la population française. 

Seulement sept sont connus par une majorité

En effet, sur les 17 ministres  et deux secrétaires d’État testés, seulement sept d’entre eux sont connus d’une majorité des personnes sondées. En moyenne, 54% des personnages interrogées affirment ne pas suffisamment connaitre les membres du gouvernement pour donner leur opinion sur eux.

En vidéo

Les cinq ministres qui ont le plus gagné avant d'entrer au gouvernement

Selon ce sondage, les trois ministres les plus connus sont Nicolas Hulot, pour qui 83% des sondés affirment être en mesure de donner leur opinion, le Premier ministre Edouard Philippe (78%) et Bruno Le Maire (69%). À l’inverse, les trois ministres les moins connus du gouvernement du Philippe II sont Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, pour quoi 79% affirment ne pas le connaître suffisamment pour donner une opinion. Il est suivi de près par Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (75%) et Nicole Belloubet, ministre de la Justice (72%).

Personne n’a plus de 50% d’opinions favorables

Aucun ministre ne bénéficie de plus de 50% de jugements positifs et seuls trois d'entre eux, Nicolas Hulot (Transition écologique, 47%), Laura Flessel (Sports, 45%) et Edouard Philippe (42%) passent la barre des 40%, devant Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères) crédité de 39%.


Le quatuor de tête devance Gérard Collomb (Intérieur, 32%), Bruno Le Maire (Economie, 28%), Jean-Michel Blanquer (Education, 25%) et, plus surprenant, l'omniprésent Christophe Castaner (porte-parole, 23%), selon cette enquête. Certains ministres pourtant exposés, comme Gérald Darmanin (Comptes publics, 15%), Florence Parly (Armées, 15%), Françoise Nyssen (Culture, 14%) ou Nicole Belloubet (Justice, 10%) pâtissent de leur faible notoriété.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter