Notre-Dame-des-Landes : quand François Hollande prédisait qu'il "ne verrait pas le jour"

Politique

Toute L'info sur

Les confidences de François Hollande

FLASHBACK - Dans un livre intitulé "Un président ne devrait pas dire ça... Les Secrets d'un quinquennat", Gérard Davet et Fabrice Lhomme, journalistes au "Monde", ont recueilli des confidences de François Hollande, dont la position sur la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes surprend au regard de la politique du gouvernement.

Dans Un président ne devrait pas dire ça... Les Secrets d'un quinquennat (Stock), livre de confidences du chef de l'Etat à deux journalistes du Monde paru ce jeudi, François Hollande parle comme il n'a jamais parlé depuis le début de son quinquennat. Parmi ses confidences, on y retrouve le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, auquel il ne croyait pas tant que ça, semble-t-il... 

"Le plus probable est que ce projet ne verra jamais le jour", a lâché François Hollande au cours des 61 entretiens qu'il a accordés aux deux journalistes, Fabrice Lhomme et Gérard Davet, sans que l'on ne connaisse pour autant le moment précis où le président de la République a tenu ces propos. Les journalistes précisent qu'ils disposent d'"une centaine d'heures d'enregistrement".

Lire aussi

    La construction de cet aéroport controversé à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) est encore aujourd'hui au cœur de l'actualité et des milliers d'opposants combattent avec force le projet. Cette révélation sur François Hollande intervient alors que Manuel Valls, le Premier ministre, a assuré dans les colonnes de Ouest France mercredi 12 octobre que l'évacuation des opposants se ferait "cet automne". Une déclaration par ailleurs confirmée par l’Elysée peu après : "À partir du moment où le oui l’a emporté, il faut en tirer les conséquences et respecter le choix des électeurs. Sinon, on affaiblit l’autorité de l’État et la démocratie. L’évacuation c’est pour cet automne. Ça se fera. Il ne peut pas y avoir d’autre voie."

    En novembre 2015, François Hollande révélait en revanche ne pas être "pour le projet en tant que tel". Face au blocage de la situation, il laissait entrevoir une solution : "le référendum". Solution choisie en 2016 qui donnera le "oui" à plus de 55%..

    VIDEO. Fabrice Lhomme : "François Hollande veut laisser une trace dans l'histoire"

    En vidéo

    Fabrice Lhomme : "François Hollande veut laisser une trace dans l'histoire"

    Lire aussi

      En vidéo

      Notre-Dame-des-Landes : forte mobilisation, plus de 3 mois après la victoire du « oui » au référendum

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter