Nouveau gouvernement : Manuel Valls va solliciter un vote de confiance

Politique
DirectLCI
POLITIQUE - Au lendemain de la démission du gouvernement, conséquence inattendue de la crise ouverte par Arnaud Montebourg, la nouvelle équipe constituée autour du Premier ministre Manuel Valls doit être connue ce mardi. François Hollande veut un gouvernement ''cohérent'', parfaitement en phase avec ses options économiques - contestées par l'aile gauche du Parti socialiste. Suivez en temps réel tous les événements de cette journée cruciale pour la suite du quinquennat.

>> Pour rafraîchir cette page, cliquez ici <<

20h10 : La confiance ?
Manuel Valls a annoncé sur France 2 qu'il allait solliciter un vote de confiance auprès des députés "en septembre ou en octobre" et qu'il ne doutait pas l'obtenir. 

18h44 : Le Secrétaire général de l'Elysée Jean-Pierre Jouyet commence la présentation du nouveau gouvernement

Les ministres sont cités suivant l'ordre protocolaire : 

Laurent Fabius : ministre des Affaires étrangères et du Développement international

Ségolène Royal : ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable

Najat Vallaud- Belkacem : ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche

Christiane Taubira : Garde des Sceaux, ministre de la Justice

Michel Sapin : ministre des Finances et des Comptes publics

Jean-Yves Le Drian : ministre de la Défense

Marisol Touraine : ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

François Rebsamen : ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social 

Bernard Cazeneuve : ministre de l'Intérieur

Stéphane Le Foll : ministre de l'Agriculture, de l'Agro-alimentaire et de la Forêt, porte-parole du gouvernement 

Emmanuel Macron : ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique 

Sylvia Pinel : ministre du Logement, de l'Egalité des territoires et de la Ruralité

Marylise Lebranchu : ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique 

Fleur Pellerin : ministre de la Culture et de la Communication

Patrick Kanner : ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

George Pau-Langevin : ministre des Outre-Mer

Les secrétaires d'Etat : 

Jean-Marie Le Guen : Chargé des Relations avec le Parlement 

Thierry Mandon : Secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification

Harlem Désir : Secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes 

Annick Girardin : Secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie

Thomas Thévenoud : Secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger

Alain Vidalies : Secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche

Geneviève Fioraso : Secrétaire d'Etat chargée de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Christian Eckert : Secrétaire d'Etat chargé du Budget 

Kader Arif : Secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants et de la Mémoire

Laurence Rossignol : Secrétaire d'Etat chargée de la Famille et des Personnes âgées et de l'Autonomie

Ségolène Neuville : Secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion

Pascale Boistard : secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes

Carole Delga : Secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de l'Economie sociale et solidaire 

Axelle Lemaire : Secrétaire d'Etat chargée du Numérique 

André Vallini : Secrétaire d'Etat chargé de la Réforme territoriale

Myriam El Khomri : Secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville

Thierry Braillard : Secrétaire d'Etat chargé des Sports

17h30 : Robert Hue annonce qu'il ne fera pas partie du gouvernement
Cela sera - aussi - sans lui. Robert Hue a annoncé, via communiqué, qu'il ne rejoignait pas l'équipe de Manuel Valls. "Ni la ligne politique proposée au nouveau gouvernement ni sa composition n’étaient de nature à permettre notre participation," a précisé l'ancien président du PCF.

17h10 : Le gouvernement, non merci pour Baylet
Jean-Michel Baylet vient de l'annoncer lui-même : "Je ne rentrerai pas au gouvernement". Avant de griller la priorité à l'Elysée, puisque le patron du PRG a annoncé que ses ministres devraient rester en poste. "Sylvia Pinel sera maintenue dans sa responsabilité de ministre du Logement et des Territoires. Thierry Braillard reste secrétaire d'Etat aux Sports, Annick Girardin reste aussi dans ses responsabilités de secrétaire d'Etat à la Francophonie", a-t-il ajouté, interrogé par la presse à la sortie d'un bureau national.

17h00 : Vers une équipe sans les écolos...
... c'est en tout cas ce que laisse penser le tweet de Jean-Vincent Placé. "Les conditions pour la participation d'écologistes ne st pas réunis. Je souhaite évidemment la réussite du gouvernement de la France", a annoncé le chef des sénateurs verts sur Twitter .

16h45 : Manuel Valls s'invite sur France 2
Le Premier ministre sera l'invité du JT, ce mardi soir, après l'annonce de la composition de son gouvernement prévue "vers 18 heures" selon l'Elysée.

16h30 : "Manuel Valls va avoir du mal à trouver une majorité"
Après la démission du gouvernement Valls, le politologue Christian Bidégaray, ancien Directeur du département Science Politique et du Laboratoire ERMES (Nice) revient pour Metronews sur les conséquences de cette annonce.

>> Le groupe des frondeurs n'a pas de leader clair

16h20 : Le Foll et Baylet dans les starting-blocks 
Selon deux journalistes du Parisien, Stéphane Le Foll hériterait du maroquin de l'Education, après le départ de Benoît Hamon. Son poste de ministre de l'Agriculture pourrait être, lui, attribué au patron des radicaux de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet. Pour rappel, ce dernier avait obtenu 0,64 % des voix à la primaire socialiste en 2011. 

16h05 : Une promotion pour Michel Sapin
Selon BFMTV, Michel Sapin devrait être nommé ministre de l'Economie, des Finances et des Comptes publics. Un poste de secrétaire d'Etat au Budget, jusqu'à présent détenu par Christian Eckert, devrait être créé, ainsi qu'un autre pour l'Industrie.

15h55 : Et les Écolos dans tout ça ?
Jean-Vincent Placé, Barbara Pompili ou François de Rugy... depuis lundi, ces trois noms circulent parmi les pistes de travail de Manuel Valls. Notamment car ils avaient ouvertement critiqué la décision de Cécile Duflot, il y a quelques mois. Jean-Luc Bennahmias, lui, n'a pas hésité à postuler, tout comme Corinne Lepage. Problème : la direction d'EELV, elle, s'oppose ce mardi à une entrée dans le nouveau gouvernement. Pour leur numéro un, Emmanuelle Cosse, "les conditions sont encore moins réunies aujourd'hui qu'en avril".

15h40 : L'équipe annoncée "en fin d'après-midi"
Selon l'Elysée, la composition du gouvernement Valls II sera annoncé en fin de journée.

15h00 : Lamy cède sa place
François Lamy, proche de Martine Aubry, a refusé de rentrer dans le gouvernement Valls II, a-t-il précisé au  Parisien . "C’est un gouvernement où les discussions ne seront plus possibles, le débat sur la ligne est tranché, ça sera donc sans moi", aurait expliqué l'ancien ministre délégué à la Ville.

Et le député de l'Essonne d'ajouter à Manuel Valls, selon lemonde.fr : "Je comprends que vous ayez besoin d'une caution aubriste, mais la situation politique ne le permet pas."

14h00 : Mailly favorable à la création d'un ministre de l'Industrie
Le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, a souhaité mardi que dans le nouveau gouvernement Valls figure un "ministre chargé de l'Industrie" pour "poursuivre les travaux" entamés par Arnaud Montebourg, débarqué du gouvernement.

13h30 : le Parti de gauche appelle à manifester
Les responsables nationaux du Parti de gauche refusent un simple remaniement et veulent porter la crise politique dans la rue. Ils appellent à un rassemblement à Paris, place de la République, à 18h30. Ils y exigeront "de nouvelles élections tout de suite" et une nouvelle constituante "pour la construction de la VIe République".

13h00 : Hollande et Valls en tête-à-tête
Un déjeuner pour régler les derniers détails. Manuel Valls est arrivé à 13h00 à l'Elysée pour s'entretenir avec François Hollande. Les deux hommes, qui se sont déjà eu en ligne pendant une heure dans la matinée, "prendront le temps nécessaire" pour constituer la nouvelle équipe qui se réunira "comme prévu" pour son premier Conseil des ministres mercredi, indique l'Elysée.

12h50 : Michel Sapin tout-puissant à Bercy ?
C'est BFMTV qui l'affirme. Michel Sapin, actuel ministre des Finances, deviendrait l'unique grand patron de Bercy en récupérant l'Economie et les Comptes publics. Un retour à une organisation classique après celle, bicéphale, expérimentée avec Arnaud Montebourg.

12h30 : Christophe Girard approché ?
Selon le JDD , Manuel Valls a appelé le socialiste Christophe Girard pour prendre en charge le ministère de la Culture. L'actuel maire du 4e arrondissement de Paris a été pendant onze ans l'adjoint à la Culture de Bertrand Delanoë à Paris.

11h30 : vers une ouverture au centre ?
Elle court, elle court la rumeur Jean-Louis Borloo... avant d'être démentie par le principal intéressé, dans la matinée. Mais selon Le Point , le président de l'UDI, en retrait pour raisons de santé, aurait bien été approché. Mais seulement pour convaincre certains de ses collègues d'intégrer l'équipe de Manuel Valls. Notamment Yves Jégo ou Jean-Christophe Lagarde.

10h40 : "Un gouvernement de clarté"
François Hollande a demandé au Premier ministre, Manuel Valls, de "composer un gouvernement de clarté sur la ligne, les comportements, la composition et la majorité", a-t-on indiqué mardi à l'Elysée.

"Il faut que les comportements garantissent la cohérence, le respect et la solidarité", a-t-on déclaré de même source, confirmant sans plus de précision que la composition du gouvernement Valls II serait "annoncée dans la journée de mardi".

10h00 : Jean-Michel Baylet en lice
Le président du Parti radical de gauche (PRG), reçu lundi soir à 21h30 à Matignon, a de nouveau été aperçu ce matin sur place.

9h50 : Christiane Taubira resterait en poste
Selon Le Monde , l'actuelle ministre de la Justice devrait rester dans le gouvernement Valls II. Reste à savoir si elle conserve la place Vendome ou si elle obtient un nouveau maroquin. Mais toujours selon le quotidien, "elle devrait conserver son poste de garde des sceaux. Elle portera deux grands dossiers dans les mois à venir : la justice des mineurs, et la justice au 21e siècle."

9h40 : "Les téléphones sonnent beaucoup"
Barbara Pompili, co-présidente des députés écolos, a indiqué sur i-Télé que les "téléphones sonnent beaucoup en ce moment." Si selon elle, les écologistes n'auraient pas "dû quitter le gouvernement", elle souhaite que ce dernier comprenne "la nécessité d'infléchir le cap" avant d'envisager le retour des écolos.

9h30 : Le programme des festivités
Selon 20 minutes, Manuel Valls a prévu un petit-déjeuner avec plusieurs personnalités de gauche : Claude Bartolone, Sébastien Le Foll, Bruno Le Roux, Jean-Pierre Bel, Jean-Christophe Cambadélis. Comme tous les mardis, le Premier ministre doit retrouver le chef de l'Etat pour le déjeuner, l'occasion d'orchestrer les derniers arbitrages. La composition devrait être annoncé dans l'après-midi par l'Elysée.

8h35 : Aurélie Filippetti a été "loyale"
Après avoir signifié dans une lettre adressée à François Hollande et Manuel Valls son choix de ne pas figurer dans le prochain gouvernement, Aurélie Filippetti a détaillé sa décision, mardi matin, sur le plateau de BFM TV. "Il y a des moments où l'on doit choisir de reprendre sa liberté pour agir et ce n'est pas compatible avec l'appartenance au prochain gouvernement", a expliqué la future ex-ministre de la Culture face à Jean-Jacques Bourdin. "J'ai choisi d'être loyale vis à vis de mes électeurs (...) On ne peut pas accepter d'avaler d'autres couleuvres", a-t-elle ajouté.

Quel casting ? Les rumeurs vont bon train

On le sait depuis lundi, Arnaud Montebourg (Economie), Benoit Hamon (Education nationale) et Aurélie Filippetti (Culture) ne feront pas partie du prochain gouvernement. Le sort de Christiane Taubira (Justice) est également en suspens. A l'inverse, selon les derniers bruits de couloir ce mardi matin, les noms de Bertrand Delanoë, Gérard Collomb ou de Jean-Jacques Urvoas, proche de Manuel Valls, pourraient figurer au nouveau casting.

> Lire notre article complet sur le casse-tête du casting

En dehors du PS, et même si la direction d'EELV a rejeté catégoriquement l'hypothèse d'un retour au gouvernement, le nom de certains écologistes circule : Jean-Vincent Placé, François de Rugy ou Barbara Pompili. Certaines sources de presse déplacent même le curseur vers le centre. Ex des Verts et du Modem, Jean-Luc Bennahmias pourrait être sur les rangs. Fin du suspense dans l'après-midi.

SI VOUS AVEZ RATE UN EPISODE
> Montebourg sur TF1 et Hamon sur France 2 : ce qu'il faut retenir
> Ce qu'il faut retenir de la lettre d'Aurélie FIlippetti > Hollande, le président ''Ice Bucket'' > Arnaud Montebourg : la goutte d'eau qui fait déborder le Valls
> Tous les événements de la journée de lundi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter