Vœux d'Emmanuel Macron : à quoi s'attendre sur le fond et sur la forme ?

Vœux d'Emmanuel Macron : à quoi s'attendre sur le fond et sur la forme ?
Politique

Toute L'info sur

La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

ALLOCUTION - En pleine mobilisation contre la réforme des retraites, les vœux d'Emmanuel Macron sont particulièrement attendus ce 31 décembre. L'Elysée promet que le leitmotiv du président de la République sera l'apaisement, mais fera-t-il des annonces ?

Il est resté quasiment muet depuis le début de la grève contre la réforme des retraites le 5 décembre dernier. S'effaçant derrière son Premier ministre Edouard Philippe, le président de la République s'est contenté depuis la Côte d’Ivoire d’un appel à la trêve pour Noël, et a fait savoir qu’il renonçait à sa pension de président avant de se retirer au fort de Brégançon. Alors ce 31 décembre, qu'Emmanuel Macron s'est réservé comme une fenêtre de tir pour apaiser la situation, les grévistes comme l'opposition attendent une initiative de sa part.

Lire aussi

Quelle forme prendront ces voeux ?

Pas de révolution dans la forme. L'allocution sera enregistrée dans le bureau présidentiel, et diffusée à 20 heures. Cela durera "sans doute 15 minutes maximum, mais c’est difficile de le dire avec certitude car le discours n’est pas finalisé", a indiqué l’Elysée à France Télévisions.

Que dira Emmanuel Macron ?

Bien sûr, Emmanuel Macron abordera le sujet de la mobilisation contre la réforme des retraites. "Le Président évoquera la situation parce que les Français en souffrent, mais avec une volonté d’apaisement", a glissé l'Elysée au JDD. Il aura ainsi une "pensée particulière pour ceux qui n’ont pas été en mesure de se déplacer et de rejoindre leurs proches pour les fêtes de fin d’année". "Tout en rappelant l’attachement à la liberté d’expression et au droit de grève qui doivent être exercés avec discernement et respect".

Mais difficile de prédire plus précisément ce que dira le chef de l'Etat, tant face à son silence ses troupes ont envoyé des messages contradictoires. Le chef de l'Etat est attendu sur un possible aménagement de l’âge pivot, que l’exécutif prévoit d’instaurer dès 2022 et d’assortir d’un bonus-malus. Il peut aussi vouloir tenter de mieux expliquer un système à points qui déroute les Français, mettre en avant à nouveau la suppression des régimes spéciaux risquant de ne pas suffire.

Auprès de l’AFP, le conseiller en communication Damien Albessard pronostique que Macron "va s’engager à poursuivre son combat, rester au-dessus de la mêlée et laisser faire son gouvernement. C'est une stratégie de pourrissement." Le communicant Philippe Moreau-Chevrolet estime lui que "tout flotte chez les Marcheurs. La seule manière de sortir de la crise, c’est que le chef prenne la parole le 31. Et qu’il annonce quelque chose, comme le grand débat ou une suspension de la réforme. Il pourrait aussi la vider de son contenu, ou encore retirer ou modifier l’âge pivot, afin de pouvoir faire passer l’essentiel de sa vision."

L'année dernière, les Gilets jaunes

Pour la deuxième année consécutive, Emmanuel Macron s'exprimera dans un contexte de crise sociale. L’année dernière il faisait face à la colère des Gilets jaunes, mais il avait prononcé ses vœux après avoir déjà lâché 10 milliards d’euros d’aides et renoncé à la taxe contestée sur les carburants.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent