Attestation de déplacement trop compliquée : sous le feu des critiques, elle va être simplifiée

Attestation de déplacement trop compliquée : sous le feu des critiques, elle va être simplifiée

CONFINEMENT - La longueur et la complexité de la nouvelle attestation de sortie en vigueur à partir de ce samedi 20 mars a suscité de nombreuses critiques dans l'opposition et chez les utilisateurs. L'exécutif a annoncé qu'elle serait simplifiée dans les prochaines heures.

Quinze motifs présentés sur deux pages, la possibilité de se déplacer dans un rayon de 1, 10 ou 30 km selon le type de sortie.... La nouvelle attestation de déplacement dérogatoire entrée en vigueur ce samedi 20 mars fait l'unanimité contre elle. Peu lisible, peu compréhensible, à la fois valable pour les 16 départements confinés et l'ensemble du territoire sous couvre-feu, elle a donné à l'opposition une belle porte d'entrée pour critiquer le gouvernement, en ce premier jour de confinement.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

"Ce n'est plus une attestation c'est un QCM", a tweeté la sénatrice LR des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer, qui voit dans ce document un "chef d'oeuvre de la bureaucratie comme seule la start-up nation de Macron pouvait l'imaginer". Le député LR Eric Ciotti a dénoncé un papier "totalement délirant". "Heureusement, il est possible pour une personne sans imprimante de recopier cette attestation à la main. Le seul problème, c’est qu’en commençant à l’écrire à 8h, on n’est pas certain de l’avoir fini avant le début du couvre-feu", a ironisé le député LR Pierre-Henri Dumont. "15 motifs de dérogation, pas de limite pour aller travailler, 1km pour sortir le chien, 10km pour s’aérer, 30 km pour faire ses courses. (...) On a toujours une administration qui se surpasse", a-t-il dénoncé sur Twitter.

"S'il y avait un concours des pires inventions, un concours Lépine de l'absurde et de l'inutile, le ministère de l'Intérieur aurait une bonne chance de décrocher le premier prix avec son chef d'oeuvre bureaucratique : l'attestation de sortie", a lui aussi ironisé Bruno Retailleau, patron des sénateurs LR.

Toujours à droite, le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, s'est dit "stupéfait par cette attestation qui est à l'image de ce gouvernement : incompréhensible, incohérente, bureaucratique"

Les avis ne divergent pas à gauche. "1km, 10km, 30km. Trois distances... pour quelles raisons : sanitaire ? santé ? administrative ?", s'est questionné le sénateur PS du Val d'Oise Rachid Temal. "C’est incompréhensible. Cela n’aidera pas à lutter contre la Covid." Le député LFI Bastien Lachaud voit également dans la nouvelle attestation "tout un symbole de la gestion de crise de Macron. Communication creuse, improvisation, incohérence, infantilisation du peuple. Tout ça parce qu'ils sont incapables de donner des moyens à l’hôpital et de vacciner. Désolant."

Lire aussi

Des simplifications à venir

Sur LCI, la porte-parole du ministère de l'Intérieur Camille Chaize avait reconnu samedi matin que l'attestation était "complexe". Aussi, l'exécutif a indiqué travailler à une simplification du document, disponible dans les prochaines heures. Par exemple, le justificatif de domicile serait une alternative autorisée à l’attestation pour la sortie en journée dans le rayon des 10km. En attendant le gouvernement continue de faire de la pédagogie. Alors que sur l'attestation la promenade des animaux de compagnie doit s'effectuer "dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile", Matignon a précisé à LCI que cette limitation était fixée uniquement pendant le couvre-feu - à savoir entre 19h et 6h - "pendant le reste de la journée, c'est la limite des 10km qui s’applique comme pour la promenade".  

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter