Nouvelle-Calédonie : le troisième référendum d'autodétermination aura lieu le 12 décembre prochain

Nouvelle-Calédonie : le troisième référendum d'autodétermination aura lieu le 12 décembre prochain

INDÉPENDANCE - Le troisième référendum sur l'autodétermination en Nouvelle-Calédonie aura lieu le 12 décembre 2021. Quelle qu'en soit l'issue, la Nouvelle-Calédonie devra se doter d’un nouveau statut.

Depuis le 26 mai, les représentants des formations politiques calédoniennes, loyalistes et indépendantistes, réunis à Paris débattent de l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Après une semaine de négociations, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a annoncé que le troisième référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, décisif pour le sort institutionnel du territoire, se tiendrait le 12 décembre 2021. 

"Cette date ne fait pas l'objet d'un consensus", a précisé le ministre, avant d'ajouter : "Néanmoins il y a une convergence des parties prenantes pour que la fin de cet accord de Nouméa soit sécurisée, il apparaît que le faire le plus rapidement possible est une des manières, pas la seule, mais est une des manières de la sécuriser." 

Toute l'info sur

Référendum historique sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie

Deuxième référendum : 46% en faveur de l'indépendance

Quelle que soit l'issue de la consultation, une "période de convergence, de discussions et de stabilité", s'ouvrira jusqu'au 30 juin 2023. Si le oui l'emporte, "il faudra bien prendre ce temps jusqu'en 2023 pour clarifier le lien entre la République française et le nouvel État indépendant", a souligné Sébastien Lecornu, en précisant qu'il y aurait alors "une première consultation référendaire pour que le nouvel État puisse arrêter sa constitution". 

De l'autre côté, si le non l'emporte, l'accord de Nouméa étant caduc, "il faudra bien dessiner un chemin nouveau pour les institutions de Nouvelle-Calédonie", a-t-il poursuivi. "Et quoi qu'il arrive, il y aura une quatrième consultation référendaire", ou a-t-il corrigé, "une première consultation référendaire, d'une nouvelle ère post-Nouméa".

Lire aussi

Conclu le 5 mai 1998, l'accord de Nouméa qui prévoyait l'organisation d'un référendum d'autodétermination pour 2018 au plus tard avec une possibilité de trois votes en cas de victoire du "non". 

Les deux premières consultations sur l’accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie qui se sont tenues le 4 novembre 2018 et le 4 octobre 2020, ont accordé, à chaque fois, une majorité au non, avec un écart qui s’est cependant resserré. Les loyalistes ont reculé de 56,7% à 53,3% en 2020, tandis que les indépendantistes sont montés de 43,3% à 46,7%.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Les discothèques refermées 4 semaines : "complètement disproportionné", réagit le monde de la nuit

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.