Nucléaire : "RTE est manipulé par le gouvernement", persiste Yannick Jadot

Nucléaire : "RTE est manipulé par le gouvernement", persiste Yannick Jadot

INTERVIEW - Invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI, ce mardi 26 octobre, Yannick Jadot, candidat Europe Écologie-Les Verts à la présidentielle, a critiqué le rapport de RTE, rendu public la veille. L'eurodéputé a estimé qu'Emmanuel souhaite ainsi "imposer l'idée de construire 10 EPR supplémentaires".

"RTE est manipulé par le gouvernement." Lundi 25 octobre, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité a rendu public une vaste étude prospective, intitulée "Futurs énergétiques 2050" et lancé en 2019 sur demande du gouvernement. Dans ce rapport, il présente "six scénarios de systèmes électriques" et des mix énergétiques pour "disposer d'une électricité bas-carbone en 2050". Cette feuille de route prône la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, tout en insistant sur la nécessité d'investir et de développer les énergies renouvelables pour atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. 

Toute l'info sur

L'interview Politique

Les conclusions de RTE n'ont pas plu à Yannick Jadot. Dans une série de tweets, le candidat Europe Écologie-Les Verts à la présidentielle a dénoncé "une manipulation du gouvernement". Selon lui, "la présentation des scénarios de RTE se révèle être partielle et donc partiale", puisqu'elle met en avant l'avantage économique du nucléaire. Le gestionnaire du réseau électrique "ne tient pas compte pas compte de la maîtrise des consommations". "C'est évidemment là aussi un choix politique pour alimenter artificiellement le 'il faut plus de nucléaire, c'est inéluctable'", a signalé l'eurodéputé EELV. 

Il faut arrêter la gabegie (avec l'EPR de Flamanville)- Yannick Jadot, candidat EELV à la présidentielle

"Ce que veulent faire le président de la République et son gouvernement, qui sont obsédés par le nucléaire, c'est montrer qu'on ne peut pas agir sur la maîtrise des consommations pour pouvoir imposer l'idée de construire 10 EPR supplémentaires", attaque Yannick Jadot, invité d'Elizabeth Martichoux sur LCI, mardi 26 octobre. "On sait bien que c'est la volonté d'Emmanuel Macron. Il a toujours défendu les EPR, parce qu'il est fasciné." Pour le vainqueur de la primaire écologiste, "il est très faible face au lobby du nucléaire comme à celui de la chasse. Je pense qu'il est fasciné par cette puissance des lobbies et donc il s'y soumet."

Lire aussi

Dans sa diatribe, Yannick Jadot a dénoncé "le fiasco" de l'EPR de Flamanville, dont la construction a été lancée en 2004. "Il devait coûter 3,3 milliards d'euros, il en coûtera 20 milliards et il n'est toujours installé. Aujourd'hui, il y a des doutes. Il faut le fermer, il faut arrêter la gabegie", juge le candidat EELV. "Ce gouvernement et les précédents ont mis 17 milliards d'euros à la poubelle. (...) Emmanuel Macron fait un exercice d'enfumage absolu afin de présenter un fiasco, qui a des années de retards et des milliards de surcoût, comme un horizon enviable", poursuit-il. "Six fois un fiasco ne fera jamais un succès."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.