Occupation et exode des migrants : la comparaison hasardeuse de Nadine Morano

Politique
ERREUR - Partie en croisade contre l'immigration clandestine, l'eurodéputée Les Républicains a évoqué la Seconde Guerre mondiale pour inviter les migrants à "se battre plutôt de fuir". Un conseil qui se heurte néanmoins à une réalité historique bien différente.

A chaque été son combat pour Nadine Morano. Si elle s'était offusquée en août 2014 d'avoir croisé une femme voilée à la plage, c'est sur le problème des migrants que l'eurodéputée Les Républicains a décidé de se lancer en cette période de vacances.

"Heureusement qu'on n'a pas fait pareil en 39-45 ou en 14"

Après avoir publié mardi un post Facebook dans lequel elle évoquait des rues de Paris "sales" et "envahies de SDF", puis proposait de réquisitionner les avions Air France pour "expulser tous les déboutés du droit d'asile", Nadine Morano a poursuivi sa croisade ce mercredi matin, au micro d' Europe 1 .

Revenant sur sa sortie de la veille, l'eurodéputée a plaidé pour la création d'un "service public de la reconduite vers les pays d'origine" avec une flotte aérienne, avant d'aller beaucoup plus loin. Pour inciter les migrants à ne pas fuir leur pays en guerre, l'ancienne ministre a en effet choisi l'exemple de la Seconde Guerre mondiale. "On dit qu'ils quittent leurs pays, qu'ils fuient la guerre. Heureusement qu'on n'a pas fait pareil en 39-45 ou en 14 ! On a tous des aïeux qui reposent dans la terre de France, qui se sont battus pour la liberté et pour sauver la France. Moi je dis qu'il faudrait aussi que ces personnes, plutôt que de fuir, ce qui n'est pas une solution, se battent pour leur pays et qu'on les accompagne dans ce combat !", a déclaré Nadine Morano.

Nadine Morano oublie "l'exode de 1940"

Problème, la suggestion, si bienveillante soit-elle, se heurte à une réalité historique bien différente, comme le rappelle Le Figaro . En mai-juin 1940, s'est en effet produit l'un des mouvements de masse les plus importants du 20e siècle en Europe, appelé "l'exode de 1940" . Au total, huit à dix millions de civils belges, hollandais, luxembourgeois et français avaient alors fui l'invasion allemande, le gouvernement français de Paul Reynaud  faisant d'ailleurs de même.

Pour compléter la précision historique on rappellera que tous les Français n'étaient pas résistants, et que cette Résistance s'organisait en grande partie depuis Londres. Le Scan souligne également que de nombreux Français ont tentés de fuir l'occupation en passant clandestinement en Espagne ou en Suisse. A défaut d'exploser ses scores à Fruit Ninja cet été comme Hervé Morin , Nadine Morano pourra, elle, profiter de ses congés pour se replonger dans les livres d'Histoire...

À LIRE AUSSI
>> 
"Paris envahie" : Nadine Morano se lâche sur les migrants
>> 
Genre à l'école : quand Nadine Morano perd ses nerfs après un article de metronews  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter