ONPC : Morano enflamme Twitter en affirmant que "la France est un pays de race blanche"

ONPC : Morano enflamme Twitter en affirmant que "la France est un pays de race blanche"
Politique

DERAPAGE - "La France est un pays de race blanche dans lequel on accueille aussi des personnes étrangères", a expliqué l’eurodéputée Les Républicains, invitée samedi soir du talk-show de Laurent Ruquier. Les internautes l’ont vite rappelée à l’ordre sur Twitter.

Nouveau dérapage pour Nadine Morano. Invitée samedi 26 septembre de l’émission "On n’est pas couché" sur France 2, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a parlé de la France comme d’un "pays de race blanche", et qualifié un invité de "jaune", provoquant aussitôt un flot de réactions sur les réseaux sociaux.

"La France est un pays aux racines judéo-chrétiennes, voilà", a expliqué la députée européenne (Les Républicains) sur le plateau. "La France est un pays de race blanche dans lequel on accueille aussi des personnes étrangères comme le disait le général de Gaulle", a-t-elle ajouté. Interrogée par Laurent Ruquier sur le sens qu’elle donnait à "pays de race blanche", l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy avancera pour toute définition "Ben c’est vous et moi, je suis désolée". "'Majoritairement de race blanche', j’utilise vos propos, moi je n’aime pas utiliser ces propos-là", a relancé l’animateur, avant que Nadine Morano ne se justifie en lançant : "Mais il ne faut pas avoir honte d’être Blanc ou Noir ou d’une autre couleur !".

"Je ne vois pas en quoi le mot 'race' est choquant"

Appelée à dire dans quelle catégorie elle plaçait alors un invité, en l'occurrence l'acteur Frédéric Chau, que l'on a notamment pu voir dans "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", Nadine Morano a répondu "il est Asiatique". Et de poursuivre en reprenant à son compte les propos de l’intéressé qui ironisait en disant qu’il était "jaune". "Il est jaune, si vous voulez… Mais il n’est pas beaucoup jaune", a estimé l’élue en souriant.

QUIZ >> Nadine Morano ou Marine Le Pen, qui a dit ces phrases ? Jouez !

Nadine Morano s'est vue corrigée par le chroniqueur Yann Moix, qui lui a conseillé de ne plus utiliser le mot "race" car "c’est indécent". "C’est un mot qui est dans le dictionnaire, je ne vois pas en quoi il est choquant", a rétorqué celle qui a déclaré début septembre qu’elle serait "candidate" à la primaire à droite en vue de la présidentielle de 2017.

"Aucune base scientifique"

Une sortie qui n’a pas manqué de faire réagir Twitter. De nombreux internautes ont ainsi dénoncé ses propos, l'invitant notamment à retourner regarder la définition du mot "race" dans un dictionnaire.

Le Larousse souligne en effet l’absence de fondement scientifique d’une telle classification, et les dérives dont elle est porteuse. On peut y lire : "Catégorie de classement de l'espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels, sans aucune base scientifique et dont l'emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques. (Face à la diversité humaine, une classification sur les critères les plus immédiatement apparents [couleur de la peau surtout] a été mise en place et a prévalu tout au long du XIXe siècle. Les progrès de la génétique conduisent aujourd'hui à rejeter toute tentative de classification raciale chez les êtres humains.)".

A LIRE AUSSI
>> "Envahissement", "remplacement" : quand Morano fait du Le Pen sur les migrants
>> L'Histoire pour les nuls : quand les politiques disent n'importe quoi sur les migrants

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter