Paca : tours de passe-passe entre les Républicains et le FN

Paca : tours de passe-passe entre les Républicains et le FN

DirectLCI
ELECTIONS – Nicolas Sarkozy et Christian Estrosi ont confirmé mercredi Julien Aubert comme tête de liste dans le Vaucluse pour les régionales, malgré des révélations troublantes sur son attitude passée vis-à-vis d'une concurrente FN. Dans la foulée, le Front national a récupéré l'ancien adjoint du maire de Nice Olivier Bettati, qu'il a nommé tête de liste dans les Alpes-Maritimes.

"Tout responsable UMP qui conclura un accord avec (le FN) sera immédiatement exclu". La phrase est de Nicolas Sarkozy, prononcée au cours de la campagne pour les départementales en février dernier. Moins de six mois plus tard, Julien Aubert a été confirmé mercredi chef de file départemental de Vaucluse pour les élections régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), malgré les révélations du Canard enchaîné montrant qu'il avait proposé, lors des législatives de 2012, un poste à sa concurrente FN qui s'était désistée avant le second tour.

La décision est tombée après que Nicolas Sarkozy a réuni les intéressés mercredi au siège du parti à Paris. C'est-à-dire notamment le député Christian Estrosi, député-maire de Nice et tête de liste en Paca pour les régionales, et Julien Aubert lui-même. Celui-ci a donc pu s'expliquer devant le président du parti sur le contenu des courriels dévoilés par le Canard. " Je m'engage, au nom de l'UMP, à aider Madame Furioli pour les investitures futures et à lui trouver un poste", écrivait-il alors au directeur de campagne de sa concurrente frontiste. D ans la foulée, celle-ci s'était retirée avant le second tour, permettant au candidat UMP de l'emporter de justesse face à un adversaire de gauche.

EN SAVOIR +
>> Quand le député UMP du Vaucluse promettait un poste à sa concurrente FN

"Engagement sans faille au service des valeurs des Républicains"

Manifestement, les explications de l'élu - qui assure évoquer dans son courriel une aide "personnelle" - ont convaincu. Au terme de cette réunion, "Les Républicains" (LR) ont en effet publié un communiqué confirmant la nomination de Julien Aubert "à l’unanimité des participants" et "en accord avec Christian Estrosi. Mettant en avant, pour justifier ce choix, "son combat depuis trois ans, notamment aux municipales de Carpentras, démontrant son engagement sans faille au service des valeurs des Républicains".

Hasard du calendrier, la décision de LR coïncide avec l'annonce, ce jeudi, par Marion Maréchal-Le Pen d'une prise de guerre... dans l'entourage de Christian Estrosi. La tête de liste du FN pour les régionales en Paca a ainsi nommé son ancien adjoint Olivier Bettati , qui avait claqué la porte de la majorité UMP fin 2013, tête de liste dans les Alpes-Maritimes.

A LIRE AUSSI
>> Régionales en Paca : pourquoi Marion Maréchal-Le Pen hésitait à y aller

>> Ces régions où le FN pourrait peser lourd

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter