Marche contre l'islamophobie : l'étoile jaune portée par une jeune manifestante fait polémique

Politique

SYMBOLE - Une photo prise lors de la marche contre l'islamophobie à Paris dimanche et publiée par la sénatrice écologiste Esther Benbassa suscite l'indignation de responsables politiques et religieux. On y voit de nombreux participants, dont une enfant, arborer un croissant de lune et une étoile jaune, en écho à celle portée par les Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

"Juifs d’hier musulmans d’aujourd’hui." Tel était le message porté par certains participants à la marche contre l'islamophobie, qui se tenait ce dimanche à Paris. Pour le symboliser, quelques-uns arboraient donc sur le torse une étoile jaune accolée d’un croissant de lune de la même couleur. Une comparaison qui a fait réagir aussi bien du côté de la classe politique que dans les rangs de la Licra.

Lire aussi

Une photo "à vomir" pour la Licra

La polémique est née d’une publication sur Twitter de la sénatrice Esther Benbassa. Sous une légende qui considère que cette marche est "calme, bon enfant, chaleureuse" et "citoyenne", l’élue EELV partage une photo où une fillette porte l’étoile jaune en question. Une image qu’Alain Jakubowicz décrit comme "à vomir". Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a réagi en déclarant que ceux qui ont "affublé" la petite fille se sont "déshonorés".

Du côté de la majorité, on voit dans ce cliché celui d'une enfant "instrumentalisée". "Cette comparaison est indécente", s’offusque ainsi Aurore Bergé, la porte-parole de LaREM. "La situation des musulmans de notre pays n'est en rien comparable avec celle des Juifs dans les années 30/40."

François-Xavier Bellamy, lui, va encore plus loin, jugeant "lamentables" les "slogans" et "images" de cette marche, qui devraient "susciter une condamnation unanime". "Comment ne pas être sidéré, en particulier, de voir des Français défiler avec une étoile jaune - et parmi eux, des élus de la République ?", a écrit l’eurodéputé Les Républicains sur Twitter.

Esther Benbassa réfute tout antisémitisme

Une controverse à laquelle la principale intéressée a rapidement répondu sur Twitter. Soulignant qu’elle avait elle-même, en tant que juive, "consacré [sa] vie à écrire l'histoire des [siens]", notamment dans trois ouvrages, elle n’a pas fait marche arrière.  

Si elle admet que la "condition des Juifs dans les années noires et celle des musulmans aujourd'hui ne sont pas comparables", elle persiste et signe : le fait que ces derniers "s'identifient à ces souffrances passées" est "tout à fait compréhensible". Et de répondre aux critiques en avançant qu’elles ne sont nées que d'une "volonté" de "salir" l'événement. 

Interrogée sur LCI, Esther Benbassa déclare ne pas voir "en quoi cette étoile est répréhensible", en précisant qu'il s'agissait là d'une étoile jaune à cinq branches et non six comme l'étoile de David. La sénatrice EELV de Paris ajoute être "peinée, outrée de ce procès pour ternir une manifestation qui s'est passée dans les meilleures conditions."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter