Paris : un chamboule-tout à l'effigie d'Anne Hidalgo à la fête des Tuileries, Marcel Campion se défend de toute "méchanceté"

Politique
HUMOUR ? - Parmi les différents stands de la traditionnelle fête des Tuileries, à Paris, figure un jeu de tir au pied sobrement intitulé "shoot Anne au foot" avec plusieurs caricatures à l'effigie d'Anne Hidalgo. Marcel Campion, gérant de fête foraine mais également candidat à la mairie de Paris met en avant un trait d'humour.

Marcel Campion et Anne Hidalgo ne sont pas prêts d'enterrer la hache de guerre. A la fête des Tuileries, une fête foraine organisée par le "roi des forains" dans le parc des Tuileries de Paris, un stand de chamboule-tout offre pour cible... la maire de Paris. 


Les visiteurs sont invités à tirer avec un ballon dans une pyramide de tonneaux en plastique, tous décorés de caricatures d'Anne Hidalgo. Au fond du stand, on peut lire "Shoot Anne au foot".

Marcel Campion, qui assure à LCI ne plus être l'organisateur de la fête des Tuileries, promet qu'"il n'y a aucune méchanceté là-dedans" en direction de la maire de la capitale. "Le stand n'est pas nouveau, il existait déjà l'année dernière, poursuit-il. On le trouvait à la foire du trône et à la fête à neuneu. Ça fait rigoler les gens. Si ça ne faisait pas rire, le gérant du stand aurait arrêté. Je me souviens d'ailleurs que Nicolas Sarkozy y avait joué, il a shooté sur Anne Hidalgo et ça l'a fait beaucoup rire". Et de minimiser encore toute possibilité d'attaque à l'endroit de l'édile parisienne : "Nous (forains) on appelle ça des casse-boites. Ça a toujours existé, avant on a déjà eu Giscard d'Estaing, aujourd'hui c'est Hidalgo."


Certains y verront toutefois sans mal une connotation politique. Une attaque ciblée, au cœur même de Paris - quand bien même le jardin des Tuileries, géré par le Grand Louvre, appartient à l'Etat.

D'alliés à ennemis

Il y a encore quelques années, les deux personnalités s'affichaient tout sourire, côte à côte. Le forain avait publiquement soutenu la candidature de l'adjointe de Bertrand Delanoë aux municipales de 2014. Mais leur relation s'est rapidement dégradée. Marcel Campion reproche à la maire de Paris d'avoir mis fin à son annuel marché de Noël sur les Champs-Elysées en 2017. La mairie pointait du doigt la "qualité médiocre des animations et des produits vendus" et avait opté pour un nouveau partenaire. 


Le bras de fer s'est poursuivi au sujet de la grande roue du forain, installée place de la Concorde depuis 2009. Le forain a été obligé de la démonter au printemps 2018. A l'époque, il avait publié et diffusé 450.000 exemplaires d'un pamphlet, "Paris Libéré", dans lequel il rebaptisait Anne Hidalgo "Annochio la menteuse" et la représentait en Pinocchio.


En septembre, il s'affichait cette fois en opposant politique en annonçant sa candidature aux élections municipales de 2020. Son parti ? "Paris Libéré", le message était clair. Deux mois plus tard, pour enfoncer un peu plus le clou, le "roi des forains" sortait un livre intitulé "Chamboule tout, la fête foraine, les stars et les politiques". Sur la couverture : un dessin de boites de conserve à l’effigie de quelques personnalités politiques dont, en premières loges, sa meilleure ennemie - et une balle de tennis prête à la faire tomber -, comme une ébauche de l'actuel stand de la fête des Tuileries.

La grande roue du forain a finalement retrouvé sa place dans la capitale le 21 juin, le temps de la fête foraine qui se clôturera le 25 août. Elle ne se sera déplacée que de quelques centaines de mètres de la place de la Concorde, au jardin des Tuileries, propriété de l'Etat. Un joli pied de nez.


Contactée par LCI, la mairie nous a indiqué qu'Anne Hidalgo était actuellement en vacances et qu'elle ne souhaitait pas commenter l'événement.

L'édile n'est pas la première personnalité politique à être la cible d'un jeu de chamboule-tout. L'été dernier, à la fête de la rose de Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire), c'était au tour d'Edouard Philippe, Marine Le Pen, Laurent Wauquiez mais aussi Pierre Moscovici. Il s'agissait cependant d'une fête politique organisée par la section locale du Parti Socialiste et non d'une fête foraine.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter