"Parler de coup d'Etat social est indigne" : la lettre cinglante de Torreton à Mélenchon

DÉBAT - Classé à gauche, le comédien Philippe Torreton a adressé samedi une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon le jour de la manifestation de la France Insoumise à Paris. "Parler de coup d'état social est indigne", estime l'acteur et ancien élu parisien qui réclame que l'intéressé analyse sa défaite à l'élection présidentielle.

Avec ses ordonnances réformant le Code du travail, Emmanuel Macron a-t-il fait un  "coup d'Etat social" ?  Le terme était largement présent dans le défilé des partisans de Jean-Luc Mélenchon, rassemblés en masse samedi entre la Bastille et République à Paris. C'est d'un militant, pourtant classé à gauche, qu'est venue l'une des critiques les plus virulentes de cette expression. 


Philippe Torreton. comédien - ancien conseiller de Paris sous l'ère Delanoë - soutien de François De Rugy pendant la primaire de la gauche, a rédigé une lettre ouverte particulièrement cinglante  à l'attention du leader de la France insoumise.  Celle ci a été publiée dans l'Obs.  En voici quelques extraits. 


"Emmanuel Macron a gagné l'élection sur un programme et une méthode. Devenu président, il applique son programme et sa méthode. Il n'y a donc, ni de près ni de loin, un coup d'État. Cela s'appelle la démocratie. On peut exprimer ses doutes, voire ses craintes et son mécontentement, mais utiliser cette expression de "coup d'État" est indigne", a écrit le comédien. "Il est un peu désespérant qu'un homme politique se revendiquant des valeurs pacifistes et humanistes en arrive à utiliser ces grosses ficelles de propagande pour exciter les foules, sans doute pour lui faire oublier que le meilleur moyen de lutter contre cette réforme du code du travail eut été de remporter les élections."

"C'est la rue qui a abattu les rois"

Jean-Luc Mélenchon  a répliqué samedi à  Emmanuel Macron pour qui "la démocratie, ce n'est pas la rue" en soulignant que  "c'est la rue qui a abattu les rois, les nazis, le plan Juppé et le CPE..." et  que "la bataille n'est pas finie" sur la réforme du Code du travail malgré la  publication des ordonnances au Journal officiel. 

En vidéo

Manifestation du 23 septembre : Jean-Luc Mélenchon appelle à déferler à un million sur les Champs-Elysées

Il a appelé de ses voeux un élargissement de la contestation contre la politique d'Emmanuel Macron souhaitant même un nouveau rassemblement unitaire d'un million de personnes sur les Champs-Elysées. 

 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter