Réforme des retraites : comment participer à la consultation lancée par Delevoye

DirectLCI
A VOUS DE JOUER – Le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a lancé jeudi 31 mai une consultation citoyenne afin de sonder les Français sur cette réforme. Un site dédié a été ouvert pour recueillir leurs propositions.

Le système de retraites est l’affaire de tous. C’est pourquoi le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye a décidé d’associer les Français à la première phase de préparation de cette réforme que les députés examineront l’année prochaine. Durant les prochains mois, pendant que lui rencontrera les partenaires sociaux, les Français auront la possibilité de proposer, de commenter et de voter sur le site participez.reforme-retraite.gouv.fr.


Sur cette plateforme, onze grandes questions sont ouvertes à la discussion, parmi lesquelles "quelle prise en compte des enfants dans la retraite ?" ou encore "comment adapter les retraites aux nouvelles formes de travail ?" Pour chacune d’elles, le haut-commissaire formule un constat qui sert de base de départ à la réflexion. Un premier vote est ouvert afin de dire si l’on est "d’accord", "mitigé" ou "pas d’accord" avec ce constat. Puis il est possible de rédiger un commentaire pour faire part de son point de vue. 

Ensuite, une série de propositions sont émises sur lesquelles il est également possible de voter et de s’exprimer. Il est aussi possible d’émettre soi-même des propositions que tout un chacun pourra juger pertinente ou non en votant. Cette phase de contributions prendra fin le 25 octobre. 

Une synthèse de contributions sera présentée début décembre

Parallèlement, des ateliers citoyens seront organisés un peu partout en France. Huit sont d’ores et déjà planifiés entre septembre et octobre. Les citoyens qui le souhaitent peuvent également organiser eux-mêmes des ateliers relais. Un kit d’animation est disponible sur internet.


En novembre, Jean-Paul Delevoye présentera une synthèse de toutes ces contributions. Celle-ci sera soumise pour avis lors d’un ultime atelier début décembre. Le haut-commissaire, qui doit présenter à la fin de l'année ou en début d’année prochaine les grandes orientations de la future réforme, assure qu'il "indiquera clairement dans ses préconisations celles qui auront largement été portées par les citoyens".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter