Partie de campagne épisode 14 : Fillon champion du web, Marine Le Pen muette... les dernières images avant le vote décisif de ce dimanche

PARTIE DE CAMPAGNE - À quelques mois de l'élection présidentielle, le paysage politique semble se précise. À droite, François Fillon fonce toujours devant. À gauche, Claude Bartolone a mis ce samedi un coup d'accélérateur à la primaire de la gauche en invitant Manuel Valls à se présenter contre François Hollande. Quant à Marine Le Pen, elle est restée muette cette semaine sans faire aucun commentaire sur la primaire.

Peu avant le dernier débat de la primaire de la droite, François Fillon et Alain Juppé ont organisé des meetings de dernière minute. L’ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy monte un rassemblement à Lyon en 48 heures avec ses tous nouveaux soutiens. Le même soir, le maire de Bordeaux se trouve à Toulouse, où la technique n'a pas eu le temps se préparer. Une Marseillaise le coupe en plein discours. "Elle avait un peu d’avance", ironise-t-il. Vendredi soir, nouveaux meetings. Les derniers avant le second tour de la primaire. Alain Juppé rassemble un millier de militants à Nancy, François Fillon 7000 à Paris.

François Fillon, champion du web

Si les deux finalistes se sont affrontés sur leur sens de l'organisation et l’envergure de leur pouvoir rassembleur, ils ont aussi débattu de sujets de fond, tant sur le plateau du débat de la primaire que par médias interposés. Avortement, statut des fonctionnaires, sécurité sociale... Les points de divergence entre les deux candidats de droite sont nombreux. Mais la bataille s'est aussi jouée sur le web. Et si on analyse les requêtes dans les moteurs de recherche cette semaine, François Fillon remporte haut la main le combat. Les Français sont nettement plus nombreux à avoir mené des recherches sur son compte que sur celui d’Alain Juppé.

Branle-bas de combat à gauche

À gauche, le branle-bas de combat se prépare. Alors que François Hollande semblait sur le point d'annoncer sa candidature, le président de l'Assemblée Nationale lui a réservé ce vendredi un coup bas. En plein rendez-vous de la gauche censé appeler au rassemblement, il a invité Manuel Valls à se présenter contre le président. Des propos que n’a pas du tout appréciés Martine Aubry, à l’origine de cette réunion pacifiste Vert-Rose-Rouge organisée à Bondy. En fin d'après -midi, le Parti des radicaux de gauche, allié du gouvernement, a pour sa part refusé l'idée de la primaire. Il a décidé de présenter Sylvia Pinel à la présidentielle. Pendant ce temps Emmanuel Macron dédicace son dernier livre de propositions sous les huées de la CGT et les hourras de ses partisans.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter